L’avis de BMCE Capital sur Maroc Telecom

L’avis de BMCE Capital sur Maroc Telecom

BMCE Capital recommande à la souscription de l’OPO de Maroc Telecom. Une analyse qui rejoint celles faites ces derniers jours par les nombreux analystes de la place.
Pour l’évaluation de Maroc Telecom, BMCE Capital a opté pour quatre méthodes de valorisation : les comparables, l’actualisation des dividendes, l’Economic Value Added et les Discounted Cash Flow. Ces différents résultats confèrent à Maroc Telecom une valorisation intéressante, établissant le cours cible dans une fourchette oscillant entre 58 et 77 DH, soit des décotes de 6,2% par rapport au prix plancher et de 12,8% comparativement au prix plafond. Donc à souscrire, conclut l’étude qui précise que le titre Maroc Telecom sera intégré dans la sélection des valeurs-phares de BMCE Capital Bourse pour une proportion de 10%, au moment de son introduction en Bourse.
Leader des télécoms au Maroc, évoluant dans un secteur en plan développement, l’opérateur marocain jouit en outre d’une assise financière confortable. Sa présence sur le marché marocain s’apprécie aussi à travers un réseau de distribution dense, avec plus de 28 000 points de vente directe et indirecte. L’activité de Maroc Telecom couvre aujourd’hui l’ensemble des segments de services de télécommunication. La montée de la concurrence n’a pas infléchi la courbe de croissance. Car si le repli du revenu mensuel moyen par abonné a baissé entre 2001 et 2003, suite à la baisse des prix, l’opérateur a compensé d’un autre côté par une forte maîtrise des charges d’exploitation. Structure solide, Maroc Telecom compte par ailleurs sur un parc Pôle Mobile évalué à 5,5 millions d’abonnés au 30 juin 2004. Ce segment s’est notamment développé suite au lancement en 1999 du service prépayé «Jawal». Le pôle Fixe & Internet, lui, se base, lui, sur un réseau entièrement numérisé. Environ 10.000 kilomètres de câbles et fibres optiques interurbains et urbains. Ce pôle dessert 1,3 million de clients à fin juin 2004, faisant face depuis longtemps à un taux de pénétration bas, notamment entre 1999 et 2002.
Pour y remédier, la société a déployé d’importants efforts commerciaux et marketing sur ce segment. Lancement des packages «El Manzil», cartes prépayées «Kalimat», et «Kalimat International». Sur la téléphonie publique, Maroc Telecom est fortement présente via ses propres cabines publiques, totalisant 97 470 lignes. L’étude note que le récent lancement par Meditelecom de plusieurs réseaux franchisés de téléboutiques recourant à la technologie GSM a eu des impacts sur l’opérateur historique. Des rétrécissements de marges qui pourraient affecter la marge de Maroc Telecom dans le futur. La société, via son réseau fixe et mobile génère par ailleurs, sur le trafic international, plus d’un milliard de minutes. Les estimations internes révélant que ce volume dépasse de quatre fois le flux sortant du Maroc. Les tarifs à ce niveau ont été réduits de 30%, ce qui est indispensable pour l’adaptation aux conditions concurrentielles internationales.
Autre pôle en pleine croissance, l’Internet où Maroc Telecom jouit toujours de sa position de leader grâce à sa marque «Menara». Ce marché est en accélération depuis le début de l’année. Le nombre d’abonnés atteint 79 083, soit 6% des lignes fixes dont le tiers revient à l’ADSL. A signaler que cette note de BMCE Capital n’a pas fait l’objet de validation auprès du consortium chargé du conseil et du placement de l’opération. C’est un rapport qui un simple but indicatif et non une sollicitation à l’investissement. Ce qui n’ôte pas au document sa fiabilité, étant basé comme le précisent ses rédacteurs, à partir de sources tenues pour fiables. La recommandation prend pour pied d’appui l’activité de Maroc Telecom organisée autour des pôles Mobile et Fixe & Internet. Et ses participations dans plusieurs filiales, notamment Casanet (100%), société de gestion de portail Internet. L’entreprise dirigée par Abdesslam Ahizoune contrôle en outre 80% de la Compagnie mauritanienne des communications, laquelle détient 51% de l’opérateur historique des télécommunications mauritanien Mauritel SA.
Egalement, 35% de GSM Al Maghrib, société de distribution de produits et services de télécommunications sont sous le contrôle de Maroc Telecom.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *