Le bitume arrive au village de pêche d’Amérigou

Le bitume arrive au village de pêche d’Amérigou

Du monde à Amérigou. Un tronçon côtier devra relier prochainement cette localité située dans la commune rurale de Tah à la ville de Tarfaya. L’annonce a été faite jeudi, à l’issue d’une visite de terrain en présence du  wali  de la région de Laâyoune- Boujdour- Sakia Al Hamra,  gouverneur de la province de Laâyoune, M. Mohammed Rherrabi. Les différents intervenants dans les projets d’inrastructures de la région ont fait aussi le déplacement. Ahmed Hajji, le directeur général de l’Agence pour la promotion et le développement économique et social des provinces du Sud, était accompagné de son homologue de l’Office national de la pêche, Majid Kisser El Ghayeb, ainsi qu’une bonne brochette d’hommes d’affaires et d’élus.
Cette route qui sera lancée prochainement sera le premier coup de pioche d’un projet routier s’étendant juqu’à la ville d’El Marsa, située à quelque 30 kilomètres de Laâyoune. Ce chantier s’inscrit dans le programme des sept villages de pêche. Situé entre 300 et 1000 mètres du littoral et long de 42 kilomètres,  le  tronçon est indispensable pour désenclaver le site d’Amérigou, lequel, est avec  Tarouma, l’un des deux villages de pêche au programme dans la province de Laâyoune.
Les autres villages sont Sid El Ghazi dans la province de Boujdour, N’tireft, Labouirda et Aïn Beida dans la province de Oued Eddahab et Lamhiriz dans la province d’Aousserd. Il s’agit d’un chantier structurant  de 1,062 milliard de dirhams.
Rappelons que la  construction de cette route côtière, dont le lancement est prévu l’été prochain, entre dans le cadre de la stratégie régionale adoptée par l’Agence, en collaboration avec l’ONP. Le directeur général de l’Agence de développement du Sud annonce aussi d’autres projets dans le site d’Amérigou qui, comme le prévoit le plan de conception, dispose d’une halle de poissons, d’un château d’eau, des dépôts et un entrepôt pour les carburants. Prochaine étape, un embryon commercial à Tarouma pour un budget de 14 millions de dirhams. Une ébauche du grand programme de  construction d’un réseau de marchés de gros à l’intérieur du pays et de  la mise à niveau des circuits de distribution. Partenaire de ce projet, l’Office national des pêches (ONP) prévoit d’investir 780 millions de dirhams sur la période 2005-2009 dans le cadre de son plan d’orientation stratégique visant la mise à niveau de la filière pêche côtière et artisanale. Plus de 72% de l’enveloppe seront  consacrés à la mise à niveau des infrastructures de commercialisation.  Le programme de construction des villages de pêche dans les provinces du sud s’inscrit parmi les axes prioritaires de ce plan, pour lequel l’ONP a réservé un montant de 150 millions DH.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *