Le CRI approuve des projets de plus de 776,2 millions DH

Le CRI approuve des projets de plus de 776,2 millions DH

Selon un bilan établi par le Centre régional d’investissement (CRI), les projets qui portent sur les secteurs de l’énergie et des mines, du tourisme, du bâtiment et des services, devraient générer 229 postes de travail. Le secteur de l’énergie et des mines s’accapare la part du lion avec 69,44 % du volume des investissements prévus, suivi du bâtiment (25,25 %), du tourisme (5,15%) et des services (0,15 %). Par ailleurs, le CRI a délivré, au cours de la même période, 254 certificats négatifs pour la création d’entreprises dans les secteurs du bâtiment, des services, du commerce, de l’agriculture, de la pêche maritime, de l’industrie et du tourisme. Par nature juridique, les SARL viennent en première position avec 220 certificats, suivies des sociétés physiques (31) et des sociétés en nom collectif (3). Au cours du deuxième semestre 2008, le Centre régional d’investissement de la région Laâyoune- Boujdour-Sakia El Hamra a approuvé 11 projets d’investissement qui totalisent 1001,30 millions de dirhams. Ce semestre a vu la création de 53 unités dont 26 personnes morales et 27 personnes physiques. Pour ce qui est des certificats négatifs, le Centre a accordé 178 certificats.
D’après les responsables du CRI, la pêche est le levier de l’économie régionale, la région regorge de richesses halieutiques exploitées par 687 unités de pêche, en plus d’une flotte artisanale de 7000 barques qui s’activent sur ces côtes. Laâyoune, principal port de débarquement, enregistre à lui seul près d’un demi-million de tonnes de poissons débarquées par an, soit la moitié des captures nationales.
Pour ce qui est de l’industrie de transformation et de valorisation des produits de la pêche, elle occupe une place privilégiée dans l’économie marocaine en assurant 50% des exportations agroalimentaires et 12% des exportations totales du Maroc. Cette industrie traite près de 70% des captures de la pêche côtière et exporte environ 85% de sa production sur une centaine de pays dans les cinq continents.
La région offre beaucoup d’avantages dont on note son régime fiscal. La région bénéficie également d’une exonération totale des impôts et des taxes associées: pas de TVA, pas d’Impôt sur les sociétés, pas d’Impôt sur le revenu. Pour ce qui est du régime douanier , l’élément important dans la promotion des exportations, les régimes économiques en douane couvrent quatre fonctions économiques principales: le stockage, la transformation, l’utilisation, la circulation.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *