Le français Malakoff Médéric s’allie à la CIMR

Le français Malakoff Médéric s’allie à la CIMR

Vendredi 10 octobre, à Casablanca. Le groupe français Malakoff Médéric et la Caisse interprofessionnelle marocaine de retraites (CIMR) ont signé un accord de partenariat pour la mise en place et la gestion d’un bureau d’accueil bilingue. Ce bureau ouvrira ses portes pour servir les 15.000 allocataires de Malakoff Médéric résidant au Maroc et ses nouveaux retraités, soit 1.200 par an. «Ce partenariat entre Malakoff Médéric et la CIMR est né d’un besoin réel, celui de mieux servir nos allocataires. Chaque année, nous versons près de 10 millions d’euros à nos retraités installés au Maroc. Pour les années à venir, nous nous  attendons à presque 1.200 nouvelles demandes de départ en retraite par an», a noté Guillaume Sarkozy, délégué général du groupe Malakoff Médéric, lors d’une conférence de presse organisée à l’occasion de l’annonce de ce nouvel accord. Cet accord de partenariat vise à atteindre trois objectifs.
De prime abord, il est question de résoudre les difficultés que rencontrent certains retraités marocains à mener les démarches nécessaires au versement de leur pension de retraite. En deuxième lieu, il s’agit d’améliorer les délais de paiement des pensions. Et enfin, le troisième objectif est de mieux faire connaître les droits à réversion des conjoints survivants.  «À travers cet accord avec Malakoff Médéric, nous voulons raccourcir les distances géographiques, linguistiques et même culturelles. Il ne s’agit pas d’une opération commerciale puisqu’elle est facturée au prix coûtant», a souligné Khalid Cheddadi, président-directeur général de la CIMR, lors de la cérémonie de signature de cet accord.
Ainsi, la CIMR s’est engagée à lancer un numéro de téléphone répondant au nom de Malakoff Médéric, assurer un accueil bilingue et une liaison informatique permettant d’accéder aux outils de gestion Malakoff Médéric. Au démarrage de ce partenariat, un premier lieu d’accueil sera ouvert au siège de la CIMR à Casablanca. Face à cette crise mondiale qui secoue les places financières internationales, Guillaume Sarkozy, délégué général du groupe Malakoff Médéric, a annoncé que «son groupe est moins riche qu’il y a quelques semaines». «Nous gérons 20 milliards d’euros, dont 8 milliards d’euros de retraites complémentaires et 12 milliards d’euros de réserves provisoires. Il faut noter que 70 % de nos réserves sont placés en obligations et 30 % en actions», précise-t-il. En France, Malakoff Médéric est le premier groupe paritaire sur le marché de la protection Sociale. Il compte 300.000 entreprises clientes et 6,8 millions de personnes protégées, dont 3,4 millions de retraités.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *