Le KLUBBER, ou l’illusion comique

Le KLUBBER, ou l’illusion comique

La pub’ relevée dans les colonnes d’un des journaux ou guides gratuits qui font flores à Marrakech, où la langue française est malmenée  à longueur de pages (sous couvert d’être tendance et dans le “mauvais”coup) indique de façon péremptoire que l’endroit serait un ancien château du temps du protectorat … C’est nouveau  ça vient de sortir !…  Le ridicule tuerait-il encore ? … Que dans ce secteur on aurait à déplorer quelques cadavres exquis… En fait et tout simplement une ancienne maison bourgeoise ! L’abandon de longues années.
Côté ambiance : très sombre ! impossible de lire la carte…
Côté spectacle :  on met le feux au bar (à coup d’alcool à brûler ) régulièrement ce qui semble amuser la cantonade…
La clientèle se répartit entre le rez de chaussée restaurant et au premier étage un bar où nous n’avons pas sacrifié…
Carte longue façon cuisine “fusion” évidemment –française – japonaise – thaïlandaise – pas moins, pas plus…
Tenez cette salade Bangkok par exemple, ça vous dirait ? L’intitulé laisse augurer de longues nuits “câlines” mais s’il vous plaît ne sursautez pas sur le prix – 110 dh –  en voyant arriver un monceau de salade “ beldi”  saupoudré de filets de canard  laqué !! – nappé d’une sauce sucrée. A voir aussi une salade “ bang bang” coup de fusil  pour un succédané façon  rituel exotique, salade, filets de poulet, sauce. Les nems “traditionnels”  bons et croustillants enfin…
Le reste du repas dans la même lignée jouant avec opportunisme sur le métissage gastronomique des cuisines orientales, françaises…  Une selle d’agneau décevante insipide un peu larguée… Une daurade baignant dans une sauce qui ne dégage aucune saveur iodée plombée de carrés de pomme de terre trempant dans cette même sauce ? Emincé de canard “laqué”  excellent presque déplacé dans ce salmigondis… Les desserts résument à leur façon en feux d’artifice ce jeu d’embrouille, de murs de fumées et d’épate “in”… 1 beignet de fruits caramélisés sans queue ni tête… passez muscade. On en ressort évidemment vacillant!
Oh Marrakech “que d’aberrations gastronomiques, on commet en ton nom”.
Comptez 500 DH pour un repas complet.

• Pandore

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *