Le marché s’affiche en légère progression

La semaine précédente a été celle d’un léger redressement des indices boursiers. Ainsi, entre le 17 et le 20 décembre, les deux baromètres de la Bourse se sont quelque peu accrus signant une amélioration de 0,99% à 12.559,93 points pour le Masi, contre une progression chiffrée à 1,04% à 10.343,99 points pour le Madex. De fait, les performances annuelles des deux indices ont atteint respectivement 32,50% et 33,58%.
Dans le lot des valeurs cotées, sur le marché central, la plus forte variation a été affichée par la Marocaine Vie. S’appréciant de 11,78%, la valeur s’échange ainsi à 427 dirhams contre 382 dirhams auparavant.
Plus loin, Salafin, qui vient de célébrer sa première cotation le 17 décembre, s’est adjugée la seconde place, se hissant de 8,82% à 802 dirhams au lieu de 727 dirhams en début de semaine. Au troisième rang, Berliet Maroc a bondi de 8,32% pour passer de 359,90 dirhams à 389,85 dirhams, le 20 décembre. Sur le registre de la baisse, c’est Unimer qui ouvre la marche en sens négatif, du fait de son repli pour 7,58%. La valeur s’est ainsi échangée en fin de semaine, à 890 dirhams au lieu de 963 dirhams. lui succédant dans sa chute, Maghreb Oxygène a reculé de 5,83% pour s’échanger à 226 dirhams au lieu de 240 dirhams.
Par ailleurs, c’est la BMCE qui a fait preuve de plus de vigueur, cette semaine. Se classant en tête de file du top-ten des dix valeurs les plus actives du marché central. La banque de Othman Benjelloun a, dans ce contexte, polarisé un volume d’échanges de 3,041 milliards de dirhams, soit 23,90% en termes de parts.
Ittisalat Al-Maghrib, pour sa part, s’en est sorti avec un volume transactionnel de 1,677 milliard de dirhams, ce qui lui valu la seconde place de ce hit-parade, devançant quelque peu l’ONA, troisième, avec un volume de transactions chiffré à 1,617 milliard de dirhams.
De son côté, le box-office des plus fortes capitalisations de ce marché a, traditionnellement, été surplombé par la valeur Ittisalat Al-Maghrib. L’opérateur historique cumulant une capitalisation de 129,754 milliards de dirhams, pour doubler, si ce n’est plus encore, la mise des autres valeurs. Deuxième, Attijariwafa bank a affiché une capitalisation de 58,5 milliards de dirhams, dépassant Addoha avec ses 45 milliards de dirhams. Parallèlement, le marché de blocs a également fait montre d’une vitalité soutenue. Marqué par un nombre important d’échanges sur son compartiment,  ce marché  a noté , notamment en fin de semaine, le changement de main de grandes valeurs. Il s’agit  des Ciments du Maroc, de la Cosumar, de Salafin, d’Afriquia Gaz, de Risma, de Holcim, d’Attijariwafa bank, de Lafarge Ciments, de l’ONA, de Lesieur Cristal, de la BMCE Bank et de la SNI.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *