Le salon du Sardi du 25 au 28 mars à Settat

Le salon du Sardi du 25 au 28 mars à Settat

La race représente 2,5 millions sur un effectif de 18 millions de têtes d’ovins

Au-delà de son aspect événementiel, le Salon est conçu comme un espace d’exposition mais également de communication sur la race Sardi et d’échanges des techniques modernes, des bonnes pratiques de l’élevage.

Afin de promouvoir l’élevage ovin et de valoriser le patrimoine génétique du Sardi, l’Association du Salon national professionnel de l’élevage lance du 25 au 28 mars dans la ville de Settat le 1er Salon national professionnel du Sardi sous le thème «Le Sardi, un patrimoine national à promouvoir et à sauvegarder». Ce salon, initié sous l’égide du ministère de l’agriculture et de la pêche maritime et en partenariat avec le conseil provincial de Settat, se veut une célébration de cette pure race qui à travers son exposition du fleuron de l’élevage ovin national, c’est toute la filière de l’élevage ovin qui est mise en valeur.

C’est d’ailleurs ce qu’a indiqué Hassan Saad Zaghloul, directeur provincial de l’agriculture de Settat. Ce dernier a estimé que «ce Salon offrira l’opportunité de réfléchir et de débattre des résultats de la production et de la qualité des produits de l’élevage, du financement qui lui est lié, de l’assurance comme facteur essentiel d’accompagnement, de la valorisation et la commercialisation comme facteur de développement de la filière et de tout ce qui a trait à cette filière de production». En effet, au-delà de son aspect événementiel, le Salon est conçu comme un espace d’exposition mais également de communication sur la race Sardi et d’échanges des techniques modernes, des bonnes pratiques de l’élevage ainsi que du savoir-faire dans ce domaine. Il s’agit d’un lieu de réflexion entre les différents opérateurs du secteur, institutions publiques, professionnels de l’élevage, opérateurs éleveurs, vétérinaires, pharmaciens, sociétés pharmaceutiques, organismes de financement, investisseurs et partenaires.

Dans ce sens, Abderrahim Asri, président de l’Association du Salon national professionnel de l’élevage, a signalé que «le choix s’est porté sur la ville de Settat car c’est le cœur dynamique de l’une des plus importantes régions de l’élevage ovin du Maroc et notamment la race Sardi. Installé sur une superficie totale de 60.000 m2 dont 15.000 couverts, le Salon est compartimenté en espaces dédiés à l’exposition des animaux et à cinq pôles d’activités parallèles».

Au fait, outre son aspect professionnel, la 1ère édition du Salon national professionnel du Sardi s’inscrit dans le cadre de l’effort de développement et de valorisation du potentiel économique de la province de Settat et par conséquent de la région de Casablanca-Settat, au regard de la vision prospective qui oriente les différentes politiques publiques nationales. Sur un effectif de 18 millions de têtes d’ovins, le Sardi, en élevage de race pure, représente 2,5 millions de bêtes et 2 à 3 millions en croisement du Sardi avec d’autres races. Cependant, le Sardi représente 45% des transactions liées à l’Aïd El Adha.

Le cheptel ovin assure la moitié de l’offre de viande rouge, soit environ 250.000 tonnes par an. Ce cheptel couvre, en production, la totalité de la demande nationale en viande. Il stagne depuis deux décennies mais dispose d’un potentiel de production permettant au pays d’exporter de la viande ovine ou des animaux vivants, vecteurs de progrès génétique. Mustapha El Kassimi, président du conseil provincial de Settat, a souligné que «d’abord nous sommes heureux que la ville de Settat revienne sur le devant de la scène avec cette manifestation qui mettra en valeur cette richesse ovine. Ainsi la race du Sardi est l’une des principales races ovines élevées sur les plateaux de l’Ouest marocain, à savoir la région Béni Meskine, berceau initial, du Tadla, des Sraghna ou encore Rhamna. La race Sardi est rustique et bien adaptée aux parcours pauvres, notamment ceux des plateaux du Centre-Ouest du pays, A cet égard, le Sardi occupe une place de choix dans l’élevage de manière générale au Maroc». A mentionner que ce Salon sera marqué par la participation de différents acteurs, notamment l’Association des éleveurs ovins et caprins, l’Association des producteurs de viande rouge, l’Association des fabricants des aliments composés, ainsi que les sociétés de produits vétérinaires.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *