Légère baisse des résultats de l’ONDA en 2001

Le temps est au bilan à l’Office national des aéroports (ONDA). Même si les investissements réalisés en 2001 s’élèvent à plus de 195 millions de DH, les résultats de l’exercice de l’année ont subi une baisse de 4% des mouvements d’avions, de 2,3 % de passagers. Les huit premiers mois de l’année 2002 ne sont guerre meilleurs puisqu’ils montrent que le transport aérien continue de pâtir des événements du 11 septembre. Ouvrant les travaux du Conseil d’Administration jeudi dernier à Rabat, Abdeslam Znined, ministre des transports et de la marine marchande, a fait état des résultats financiers obtenus par l’ONDA.
Malgré la conjoncture défavorable que traverse le secteur aérien international, notamment à la suite des événements du 11 septembre, et ses répercussions sur le marché marocain, il n’y a pas lieu de s’alarmer. Le chiffre d’affaires de l’Office a affiché une hausse de 8,07 %, passant à 1.108.105 millions de DH. Il en est de même pour le résultat d’exploitation qui a enregistré une amélioration de 31,88 % (135.341 millions de DH).
Les opérations réalisées cet exercice ont contribué à l’amélioration de la capacité d’accueil au niveau des aérogares notamment à Marrakech, Fès et Ouarzazate, soit un accroissement global de l’ordre de un million de passagers annuellement. Le ministre a mis l’accent sur la priorité qui doit être accordée au développement des ressources humaines et à la formation de compétences élevées dans tous les métiers aéronautiques et à la consolidation et au développement des acquis en matière de patrimoine aéronautique.
La sécurité aéroportuaire étant devenue primordiale, l’ONDA s’est employé à mettre en oeuvre de nouvelles mesures visant à renforcer celles déjà mises en place pour maintenir un haut niveau de vigilance et ce conformément aux recommandations du Comité national de Sûreté. Ces mesures s’accompagnent de la mise en place d’un programme d’acquisition de nouveaux équipements de sûreté mieux adaptés aux nouvelles exigences de l’OACI. De nouveaux systèmes de surveillance vidéo plus performants ont été étendus à des zones non encore couvertes (les zones sensibles et notamment les soutes d’avions).

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *