Légumineuses : les prix augmentent à l’approche du Ramadan

À deux semaines du Ramadan, certains ménages marocains commencent d’ores et déjà  à s’approvisionner en diverses denrées alimentaires. En tête des produits les plus demandés, il y a les légumineuses dont le prix a connu une hausse par rapport à la campagne précédente. Cette année, le quintal de fèves se négocie entre 500 et 650 dirhams selon la qualité, contre 400 à 500 durant la campagne précédente. Pour les lentilles, le quintal coûte entre 1.000 et 1.300 dirhams, contre 700 et 750 dirhams, il y a tout juste un an.
Seuls les pois chiches et les haricots sortent du lot, selon les dernières statistiques de l’Office national interprofessionnel des céréales et des légumineuses (ONICL) arrêtées au 31 juillet 2008.
Au lieu de 500 à 1.200 dirhams, le quintal de pois chiches, aliment essentiel dans la préparation de la Harira, se vend aujourd’hui entre 500 et 850 dirhams. Idem pour les haricots dont le prix est passé de 1.100-1.200 dirhams à 800-1.000 dirhams le quintal.
Cette année, la collecte des légumineuses s’élève à 19.300 quintaux, au 31 juillet dernier, contre 3.500 quintaux, il y a tout juste un an. Dans cette collecte, les fèves arrivent en tête avec 11.000 quintaux, suivies des pois chiches avec 5.600 quintaux, des haricots avec 1.900 quintaux et des lentilles avec 860 quintaux. 
Mais, malgré cette hausse du volume de la collecte par rapport à la campagne précédente, les prix de vente sur le marché restent élevés. Pas de quoi rassurer les ménages déjà touchés par une hausse continue des prix des produits de grande consommation. Au mois de juillet dernier, l’indice du coût de la vie a enregistré une augmentation de 5,1 %  par rapport au même mois de l’année 2007, selon les statistiques du Haut commissariat au plan (HCP).
Cette hausse a concerné aussi bien les produits alimentaires (+9,1%) que les produits non alimentaires (+1,8 %). En effet, depuis le début de cet exercice, l’indice du coût de la vie n’a pas connu d’accalmie. Au mois de juin dernier, cet indice a marqué une augmentation de 4,7% par rapport au même mois de l’année précédente. Cette hausse a concerné aussi bien les produits alimentaires, dont l’indice  a progressé de 8,7%, que les produits non alimentaires dont l’indice a  augmenté de 1,4%. Ainsi, et au terme du premier semestre de cette année, le taux d’inflation s’est établi à 3,5% contre 2,1% une année auparavant. Cette augmentation est attribuable principalement à la hausse des prix des produits alimentaires dont l’indice a augmenté de 6,5 % au lieu de 2,6 % à fin juin 2007.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *