L’énergie a coûté au Maroc 15,46 MDH à fin février

L’énergie a coûté au Maroc 15,46 MDH à fin février

La facture énergétique du Maroc est de plus en plus lourde. En effet, selon le ministère de l’énergie, des mines, de l’eau et de l’environnement, en février 2012, le Royaume a dépensé plus de 15,46 milliards de dirhams contre 12,55 milliards de dirhams durant la même période de l’année écoulée, enregistrant une hausse de 23,2%. Aussi, cette facture énergétique, qui constituait 25,6% du total des importations à fin février, reste dominée par le pétrole brut et le gasoil-fuel, avec respectivement 5,18 milliards de dirhams et 5,05 milliards de dirhams, suivis par les gaz de pétrole et autres hydrocarbures avec 3,16 milliards de dirhams et le charbon avec environ 1,09 milliard de dirhams, selon les dernières statistiques énergétiques de la direction de l’observation et de la programmation relevant du ministère de l’énergie, des mines, de l’eau et de l’environnement. Dans ce sens, les dépenses en énergie électrique, se sont chiffrées à 457,1 millions de dirhams à fin février 2012, s’inscrivant en hausse de 31,8% par rapport à la même période en 2011 où le montant a frôlé les 347 millions de dirhams, selon la direction de l’observation. En matière d’importations énergétiques, le montant global se chiffre à plus de 2,88 milliards de dirhams, en accroissement de 16,4% par rapport à fin février 2011 où les importations étaient ressorties à environ 2,48 milliards de dirhams. Le pétrole brut y occupe, encore une fois, la première place avec près de 765 millions de dirhams, en repli de 7,2% en glissement annuel, suivi par le charbon dont l’importation a réalisé un saut fulgurant de 91,5% pour se chiffrer à 1,03 milliard de dirhams. Sur un autre volet, l’énergie nette appelée qui représente l’ensemble des quantités d’énergies mises à la disposition de la consommation nationale, s’est élevée à 4.832 gigawatt-heure (Gwh) à fin février 2012, contre 4.269 Gwh un an auparavant, soit une amélioration de 13,2%, révèle le ministère. Cette production énergétique est dominée par l’énergie thermique, qui s’accapare une part de 92,37% de la production totale, avec 3.871 Gwh à fin février 2012. La production en énergies hydraulique et éolienne, quant à elle, s’est établie respectivement à 209,4 Gwh (5%) et 110,4 Gwh (2,63) durant la même période, l’énergie hydraulique ayant reculé de 51,9% en l’espace d’une année. Quant aux ventes d’électricité, elles ont totalisé 4.206 Gwh à fin février 2012 contre près de 3.736 Gwh durant la même période de l’année précédente. La production en électricité de très haute tension, de haute tension et de moyenne tension s’est chiffrée à 3.407 Gwh en hausse de 13%, suivie de l’électricité de basse tension, enregistrant une production de 798,5 Gwh en hausse de 10,9%.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *