Les compagnies minières tirent leur épingle du jeu

Les compagnies minières tirent leur épingle du jeu

Les compagnies minières cotées à la Bourse de Casablanca ont tenu le coup en 2012. En effet, en dépit du tassement des cours des matières premières, les acteurs du secteur des mines ont bouclé un joli exercice avec une amélioration de leur chiffre d’affaires, sous l’effet des couvertures. À cet effet, la banque d’investissement, Upline Group, relevant de la Banque centrale populaire, a relevé dans son Snapshot 2012 que le chiffre d’affaires sectoriel s’élargit de 15,8% pour atteindre 5,249 milliards de dirhams, contribuant à la bonification du volume d’affaires de la cote de 0,3 point. Aussi, malgré la légère baisse des cours moyens à l’international, les prix de vente des compagnies minières profitent d’un allègement des engagements des couvertures des métaux des deux filiales de la SNI et à l’apport positif du bilan de couverture de CMT. S’agissant du résultat d’exploitation, ce dernier profite de l’amélioration du volume d’affaires pour atteindre 1,593 milliard de dirhams, en progression de 27,7% par rapport à 2011. À noter qu’en dépit de l’appréciation des charges de personnel et des achats consommés du secteur, la marge opérationnelle sectorielle se bonifie de 2,8 points pour atteindre 30,4% à fin 2012.
Dans ce contexte, le Résultat net part groupe (RNPG) sectoriel progresse de 3,1% pour atteindre 1,150 milliard de dirhams. Avec une évolution des bénéfices moins rapide que celle du chiffre d’affaires, la marge nette sectorielle recule de 2,7 points à 21,9%, suite aux coûts de restructuration des portefeuilles de couvertures de Managem et à l’impact des cotisations au fonds de cohésion social.
Aussi, en termes de rétribution des actionnaires, le secteur ressort avec le meilleur taux de distribution sectoriel, soit 109,1% contre un taux de 51,5% en 2011. Cette situation s’explique essentiellement par la hausse significative des dividendes de la Compagnie minière de Touissit (CMT) à 505 dirhams par action contre seulement 100 dirhams par action en 2011. À cet effet, la masse des dividendes du secteur s’élargit de 156,6% à 1,130 milliard de dirhams. Par ailleurs, dans sa publication «Investor guide», Upline Group anticipe une stagnation du chiffre d’affaires de CMT en 2013, à 673,6 millions de dirhams, couplée à une dégradation de la masse bénéficiaire. Cette baisse de rentabilité se justifie par la non récurrence des produits financiers réalisés en 2012. S’agissant des perspectives pour Managem, en termes de valorisation, la banque d’investissement table sur un cours cible de 1.446 dirhams et recommande, de ce fait, aux investisseurs de conserver le titre. Enfin, s’agissant de la Société minière d’Imiter (SMI), dans l’hypothèse d’une stabilisation du cours de l’argent en 2013, Upline Group évalue le titre de l’entreprise à 3.589 dirhams par action et considère que le cours en Bourse intègre tout le potentiel de la société, d’où sa recommandation d’alléger le titre dans les portefeuilles.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *