Les investisseurs sur une reprise modérée en 2002

Portée par le redémarrage de la croissance aux Etats-Unis, en 2001, le CAC 40 a reculé de près de 22 %.Par contre aux Etats-Unis, le Dow Jones a reculé de 7,1 % après une baisse de 6,18% déjà en 2000.
Le S&P 500 a perdu 13,04 % après une baisse de plus de 10 % en 2000 et le Nasdaq a cédé 21,05% après une chute de 39,29% en 2000. C’est la première fois depuis plus de 20 ans que les grands indices boursiers américains connaissent deux années consécutives de baisse.
Toutefois les analystes identifient plusieurs raisons d’être optimiste sur les marchés d’actions pour l’année qui commence. Tout d’abord, les actions font, sur une longue période, toujours mieux que les autres classes d’actifs (cash ou obligations). De plus, les actions ont toujours bien progressé – de 15% et plus – dans les douze mois suivant les crises importantes aux Etats-Unis. Ensuite le redressement de la croissance américaine devrait en outre être dopé par un crédit bon marché, des stimulations fiscales et le faible prix du pétrole. Alors que, les liquidités restent abondantes à la fois en Europe et aux Etats-Unis et ne peuvent s’investir que sur les actions, compte tenu des faibles rendements des obligations comme du cash.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *