Les produits agricoles marocains réalisent une percée à Berlin

Les produits agricoles marocains réalisent une percée à Berlin

Durant trois journées, les grands agriculteurs marocains ont élu domicile à Berlin. Dans la capitale allemande, du 7 au 9 février, au salon
« Fruit Logistica », la délégation marocaine a été présidée  par Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture et de la Pêche maritime, et Abdellatif Maâzouz, ministre du Commerce extérieur. De prime abord, M. Akhannouch a souligné «l’intérêt accordé au développement du secteur des fruits et légumes au Maroc qui entre dans le cadre de la mise en œuvre d’une nouvelle politique agricole devant aboutir, à terme, à une transformation structurelle du
secteur. Et ce grâce, en particulier, à un accroissement des investissements en faveur des sous-secteurs et des spéculations les plus compétitives et qui consiste à donner au secteur agricole une dynamique
d’évolution harmonieuse et équilibrée qui tient compte des spécificités de l’agriculture marocaine et qui valorise au mieux ses potentialités et ses marges de progrès»-a-t-il ajouté.
Au menu de cette rencontre annuelle à laquelle le Maroc prend part depuis 7 ans, il y avait des échanges économiques fructueux avec des partenaires étrangers et des rencontres avec des officiels allemands.
«La participation marocaine est passée de 20 en 2007 à 35 opérateurs pour une plus grande promotion du produit marocain auprès de milliers de visiteurs professionnels internationaux de la filière fruits et légumes frais», précise Ali El Alaoui, secrétaire général du Centre marocaine des promotions des exportations (CMPE). En effet, le Maroc est le partenaire officiel de cette édition du « Fruit Logistica ». Le stand marocain a été édifié sur près de 750 m2 et présentait divers produits agricoles.
À l’Association des producteurs d’agrumes du Maroc (ASPAM), les opérateurs veulent se repositionner sur le marché européen dans l’attente de la finalisation d’un contrat-programme prenant notamment en considération les variétés des produits, la logistique et le circuit de la distribution. «Et c’est la commercialisation qu’il faut désormais développer en Allemagne pour faire face à la concurrence espagnole et hollandaise pour les agrumes. Pour les primeurs, les poivrons marocains sont appréciés sur le marché allemand. Et finalement, l’on ne doit pas abandonner un marché qui connaît nos produits», note Abderrazak Mouisset, président de l’Association marocaine des producteurs et exportateurs de fruits et légumes (APEFEL).
Du côté allemand, un opérateur a exprimé son souhait de créer « un organisme mixte pour réanimer les échanges entre les deux pays». La clôture de ce salon a été marquée par un acte de générosité de la part du groupe Abdou. Spécialisé dans la production et l’exportation d’avocats, ce groupe a fait don de 500 kg d’avocats «exos» à un orphelinat de Berlin.


La nouvelle tendance des «Fruit cuts»

Présentant les dernières nouveautés du secteur, le salon « Fruit Logistica » a été en grande partie consacré aux « fruit cuts». il s’agit de produits prêts à consommer qu’on appelle également la quatrième et la cinquième gammes. On désigne avec la quatrième gamme, les végétaux crus prêts à l’emploi. Pour sa part, la cinquième gamme concerne les légumes précuits conditionnés sous plastique. Ainsi, les plats cuisinés à l’avance sont souvent inclus dans la cinquième gamme. En plus des «fruit cuts», il y avait également les mini-légumes qui sont surtout demandés par les chefs cuisiniers des grands restaurants.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *