Les produits pétroliers bientôt décompensés

Les produits pétroliers bientôt décompensés

Après la décompensation définitive de l’essence et du fuel, c’est au tour des produits pétroliers. Le gouvernement et les distributeurs des produits pétroliers ont scellé dans ce sens un partenariat visant à libéraliser le secteur des produits liquides pétroliers et à mettre l’accent sur le caractère progressif de la réforme de la Caisse de compensation.

Les deux parties ont signé récemment un accord d’homologation des prix des produits pétroliers. Une convention qui a été ratifiée par le ministre de l’intérieur, le ministre de l’économie et des finances, le ministre de l’équipement, du transport et de la logistique, le ministre de l’énergie, des mines, de l’eau et de l’environnement, le ministère délégué auprès du chef de gouvernement chargé des affaires générales et de la gouvernance, le président du groupement des pétroliers du Maroc et le directeur général de la SAMIR.

Ce partenariat s’inscrit dans le cadre d’une approche participative entre le gouvernement et les professionnels du secteur dans le but d’approvisionner le marché ainsi que de respecter les prix et les normes de qualité des produits pétroliers. Ainsi, le contrat porte sur la décompensation de ces produits à l’horizon 2015 et d’une libéralisation totale du marché. La procédure débutera le 1er janvier pour prendre fin le 30 novembre 2015.

Au cours de cette période, le gouvernement accompagnera les professionnels pour fixer les prix de certains produits pétroliers et feront l’objet d’annonces les 1 er et 16 de chaque mois. En marge de la conclusion de ce partenariat, le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a souligné que cet accord prend en compte le pouvoir d’achat des consommateurs, les intérêts des entreprises pétrolières et le maintien des équilibre macroéconomiques.

Le ministre de l’économie et des finances mise, pour sa part, sur l’instauration de la concurrence entre les distributeurs en faveur des consommateurs. Un apport que Mohammed Boussaid a énuméré en outre de la décompensation totale des produits pétroliers liquides et de la libéralisation du marché.

M. Boussaid a indiqué par ailleurs que cette initiative intervient dans le cadre de la réforme de la Caisse de compensation et aura, en revanche, un impact positif sur les prix grâce à la libre concurrence. Le ministre de l’économie et des finances a par ailleurs précisé que le mécanisme de l’indexation arrive à terme avec la décompensation attendue pour début 2015. Du côté des professionnels, les choses augurent de bonnes perspectives.

Adil Zaidi, président du groupement des pétroliers du Maroc, confirme pour sa part les retombées d’une telle, initiative, notamment dans le cadre de la stabilité des prix des produits pétroliers, de la réduction des charges de la compensation et de l’apaisement du budget de l’État.

M. Zaidi a, dans ce sens, rappelé que cette initiative intervient dans un contexte de baisse des prix au niveau international.

Avec Map

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *