L’ONA consolide sa position sur le marché

L’ONA consolide sa position sur le marché

C’est un Saâd Bendidi confiant qui a présenté à la presse et aux analystes financiers, vendredi 22 septembre 2006, les résultats du groupe ONA. Avec un chiffre d’affaires de 13,575 milliards de dirhams au titre du premier semestre, en hausse de 9% par rapport à la même période de l’année dernière, l’Omnium Nord Africain consolide sa position sur ses différents secteurs d’activité. D’où la satisfaction exprimée lors du Conseil d’administration, tenu le 20 septembre 2006 sous la présidence de Saâd Bendidi.
Au terme du premier semestre, l’ONA a vu son résultat d’exploitation s’établir à 919 millions de dirhams contre 605 millions à la même période de l’année dernière. A périmètre comparable, la variation est de 51%. Cette progression du chiffre d’affaires est due à la poursuite de la croissance forte de la grande distribution et à l’amélioration du chiffre d’affaires de Managem. La filiale minière a profité de l’impact favorable de la hausse des cours et de la restructuration des portefeuilles de couverture des métaux.
Le pôle agroalimentaire affiche quant à lui une baisse du chiffre d’affaires consolidé de –0,6%, en raison des contre-performances du groupe monégasque (rareté de la ressource) et de la Conserverie des cinq océans (CCO). Cette baisse a été néanmoins limitée par l’augmentation du chiffre d’affaires de la Centrale Laitière (segments Lait et PLF), de Cosumar (impact positif de l’harmonisation des prix de vente), de Lesieur-Cristal et par la reprise de la pêche chez Marona.
Le chiffre d’affaires consolidé de la distribution augmente de 17,3% grâce à la poursuite du développement de la grande distribution et aux bonnes performances du groupe Optorg. Le chiffre d’affaires consolidé des relais de croissance augmente de 15,4% grâce à la croissance de l’activité de Maroc Connect (ADSL principalement). Cette bonne santé enregistrée dans les différentes branches industrielles conduit à une nette amélioration du résultat net part du groupe (RNPG), lequel à fin juin, s’établissait à 616 millions de dirhams contre  306 millions en juin 2005. Cette progression est à mettre aussi sur le compte de l’amélioration des résultats d’Attijariwafa bank et des plus-values de cession de titres Sonasid pour Axa.
Les activités financières, branche-phare du groupe, sont créditées d’une très forte hausse contribution de l’ordre de 77%. A noter une baisse nette de l’endettement grâce à l’amélioration de la capacité d’autofinancement consolidé, passant de 48% à 37% à fin juin 2006. Pour le deuxième semestre, le groupe entend mettre l’accent sur l’amélioration des marges d’exploitation des activités agroalimentaires et la poursuite de croissance organique de la distribution et de développement des mines et des relais de croissance. Nouveauté en vue, la création d’un comité stratégique au niveau du management.
Quant à la SNI, elle a vu une progression de 25,2% de son chiffre d’affaires consolidé, grâce essentiellement à la progression des ventes de ciment et au développement de l’activité de Longométal Afrique.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *