L’ubérisation décortiquée par la Fondation Attijariwafa bank

L’ubérisation décortiquée par la Fondation Attijariwafa bank

28ème cycle de conférence «Echanger pour mieux comprendre»

Les défis de l’économie digitale ont été au cœur d’une rencontre tenue, jeudi 27 avril, à Casablanca. Organisée conjointement par la Fondation Attijariwafa bank et le Centre des jeunes dirigeants d’entreprises du Maroc, cette rencontre est venue cerner le concept de l’ubérisation lié à la généralisation des nouvelles technologies et analyser l’impact de la transformation digitale sur l’évolution de l’économie. 

Les échanges engagés par Jamal Belahrach, président de la fondation Jobs for Africa, et Denis Jacquet, fondateur de l’Observatoire de l’ubérisation, ont également porté sur l’identification des stratégies d’adaptation à cette mutation structurelle. Pour M. Jacquet, «la prise de contrôle sur la vie des populations par les entreprises numériques résulte d’une philosophie d’uniformisation et de prédictibilité des comportements humains. Cet empire digital mondial commence déjà à disloquer le lien social entre les gens. Il y a donc urgence de repenser l’utilisation de ces nouvelles technologies». Pour M.Belahrach, la valeur ajoutée que cette révolution technologique est censée générer pour le Maroc demeure quasi nulle. «On devrait embrasser au plus vite cette révolution pour lui donner du sens», a-t-il souligné.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *