Maritime : Les syndicats rouspètent contre la tutelle

Dans une note ferme adressée à la Direction de la Marine marchande et datée du 25 octobre 2004, l’Union syndicale des travailleurs des ports au Maroc, section de l’UMT, s’insurge contre la gestion actuelle des lignes régulières. «Le secteur maritime connaît ces derniers temps des manquements aux lois réglementant le secteur», peut-on lire dans le courrier qui passe en revue toutes les décisions, les textes de lois et circulaires bafouées dont le dahir de 1962.
Le Syndicat attire l’attention notamment sur le cas d’un cargo battant pavillon étranger et exploitant une ligne régulière et ce malgré l’exclusivité de l’exploitation dévolue aux bateaux battant pavillon marocain. Le navire Salma appartenant au MSC – Maroc est nommément cité. Ce navire n’est pas entré au port de Casablanca depuis deux mois. La cargaison de ce bateau est transporté par un cargo battant pavillon étranger aux dires du Syndicat en question qui ignore sa nature juridique. Précisions apportées par la note adressée à la Direction de la Marine marchande, Salma opère actuellement entre la Grèce, la Turquie, la Syrie et l’Egypte.
La question a fait l’objet d’une série de rencontres au sein de l’Union syndicale des travailleurs des ports au Maroc, laquelle a tiré certaines conclusions. Ainsi après analyse, la section syndicale de l’UMT constate que la politique actuelle suivie par les autorités en charge de la tutelle est ambiguë. Elle vise, déclare-t-elle, à paralyser les lois existantes pour favoriser certaines sociétés au détriment d’autres. La situation n’est, dans tous les cas, pas favorable à la création des emplois, affirme le Syndicat qui attend fermement la réponse de la Direction de la Marine marchande.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *