Maroc-Egypte : Des projets communs

La coopération égypto-marocaine vise à porter le niveau des échanges commerciaux bilatéraux à plus de 100 millions de dollars et la promotion de la zone de libre-échange instaurée depuis 1998 par les deux pays. Par ailleurs, lors de la dernière visite royale au pays des pharaons, figurait au programme la signature d’un protocole de création d’une association égypto-marocaine. Elle a pour ambition de développer l’investissement et de l’encourager sur la base de partenariats bilatéraux.
Ces derniers devront prendre la forme d’échanges commerciaux, d’expertise et de transfert de technologie. Et c’est notamment dans les secteurs où le savoir-faire reste le principal facteur de production que de part et d’autre se sont activés des investisseurs. Ainsi des opérateurs économiques marocains et égyptiens annoncent la création de projets d’investissements dans des secteurs tels la fabrication des équipements médicaux, de canalisation et des plateformes touristiques.
Selon des sources émanant de la Chambre de commerce égypto-marocaine, on apprend la finalisation d’un programme d’investissements portant sur un montant global de 60 millions de dollars. Cette manne est destinée à alimenter trois principaux projets d’investissement. En raison de son importance financière et des associés, réunis pour la concrétisation de ce projet, le premier concerne un projet de fabrication des canalisations. Du côté marocain, on retrouve le groupe Châabi de la holding Ynna, avec Miloud Châabi et du côté égyptien, l’homme d’affaires, Mohamed Hilmi. Le montant total de cet investissement s’établit à la somme de 50 millions de dollars.
Au départ, le projet devait s’implanter au Maroc. Mais pour des raisons de faisabilité notamment de celle de disponibilité de la matière première, c’est la ville du « 10 Ramadan » en Egypte qui va l’abriter. Viennent ensuite, des projets s’intéressant au tourisme et à la fabrication des équipements médicaux. Tous deux se sont vus attribués respectivement des enveloppes budgétaires de l’ordre de 5 millions de dollars. Le projet visant le secteur du tourisme, est le résultat d’une association entre des promoteurs égyptiens et l’homme d’affaires marocain Mohamed Chakir. La société diligentant ce projet touristique a installé ses bureaux dans les deux pays.
L’un occupe des locaux dans la région du « nouveau Caire », en Egypte et l’autre à Casablanca. Les objectifs assignés à cet investissement visent au développement de l’organisation des congrès touristiques et celle du trafic des contingents touristiques entre les deux pays. Le démarrage effectif de l’activité est prévu pour le mois prochain. En revanche, le projet de fabrication des équipements médicaux verra le commencement de ses activités l’année prochaine soit en 2003. Il s’agit en l’occurrence de deux projets similaires, dont la réalisation s’effectuera à partir des deux pays.
Une grande partie de la production va être destinée à l’exportation vers les marchés étrangers. Il est souligné qu’un certain nombre de projets, dont la nature n’a pas encore été dévoilée, reste encore à venir. Les relations économiques maroco-égyptiennes ont de beaux jours devant elles.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *