Microcrédit : Un encours de 6,6 milliards de dirhams à fin juin

Microcrédit : Un encours de 6,6 milliards  de dirhams à fin juin

Une hausse de 3,5% observée au premier semestre

Bilan mitigé pour les associations de microcrédit. Les bénéfices ne sont pas au bon niveau. Le résultat net réalisé au premier semestre s’inscrit en baisse de 14,3% par rapport à la valeur atteinte l’année précédente. Ainsi, le bénéfice généré ne dépasse pas les 12 millions de dirhams au premier semestre de l’année contre 21 millions de dirhams à la même période de l’année précédente. Les encours de crédits octroyés par ses structures affichent une progression sur la même période. Ils sont passés de 6,4 milliards de dirhams à 6,6 milliards de dirhams à fin juin. La progression relevée est évaluée à 3,5 %. La même hausse a été observée en termes de total bilan qui s’est établi à 7,5 milliards de dirhams contre 7,3 milliards à la même période de l’année passée grimpant ainsi de 3,1 %.

Le taux de créances en souffrance s’est établi à 5,1%, en repli de 5,6% par rapport au premier semestre 2016. C’est ce qui ressort des indicateurs du système bancaire publié par Bank Al-Maghrib. Cette publication établie au titre du premier semestre de l’année brosse le tableau de l’activité des établissements de crédit et assimilés sur les six premiers mois de l’année. En parallèle aux associations de microcrédit la banque centrale analyse les indicateurs d’activité des sociétés de financement. Leurs fonds propres comptables se sont élevés à 10,7 milliards de dirhams, en amélioration de 3,5%. Leur total bilan est estimé pour sa part à 108,3 milliards de dirhams contre 103,5 milliards de dirhams une année auparavant.

Les sociétés de crédit à la consommation en détiennent 49,4 milliards de dirhams contre 46,5 milliards de dirhams pour les sociétés de leasing. Leur produit net bancaire est évalué à 3 milliards de dirhams, en hausse de 3%. Le résultat brut d’exploitation des sociétés de financement a progressé durant le premier semestre de 5,6% se situant autour de 1,9 milliard de dirhams. En revanche, le résultat net de ces établissements est resté inchangé par rapport à la même période de l’année passée se fixant à 900 millions de dirhams.

S’agissant des créances en souffrance, les sociétés de financement ont affiché un taux de 9,6% identique à celui observé à la même période de l’année passée. Au niveau des sociétés de crédit à la consommation, le taux de créance s’est établi à 10,5%, en baisse de 7,9%. En revanche, celui des sociétés de leasing a connu une amélioration au premier semestre de l’année. Il s’est ainsi établi à 9,1%, en progression de 4,6%.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *