Mobilité urbaine : Les ambitions environnementales de Wafasalaf

Mobilité urbaine : Les ambitions environnementales de Wafasalaf

Laila Mamou, présidente du directoire de Wafasalaf, a réitéré l’engagement de sa société dans la protection de l’environnement avec des produits écologiques dédiés aux véhicules propres.

Wafasalaf, en partenariat avec la wilaya du Grand Casablanca, a organisé hier au siège de la société une conférence-débat autour de la mobilité durable, sous la thématique «La mobilité urbaine durable». L’objectif de la conférence est de savoir ce qui devrait être fait en matière de développement durable pour la ville de Casablanca. Lors de cette conférence, Laila Mamou, présidente du directoire de Wafasalaf, a réitéré l’engagement de sa société dans la protection de l’environnement avec des produits écologiques dédiés aux véhicules propres. Il s’agissait également de confirmer la responsabilité sociétale de Wafasalaf.

Il a également été question lors de cet événement d’agir collectivement afin d’améliorer la situation sur le plan sanitaire, économique mais également au niveau des infrastructures.  Par ailleurs, la conférence a connu la présence de plusieurs personnalités et acteurs du développement durable pour la ville de Casablanca, tels que Khalid Safir, wali du Grand Casablanca, Mohammed Bourrahim, adjoint du maire en charge de la mobilité, et Youssef Draiss, directeur général de Casa Transport.  Le wali du Grand Casablanca, en introduction de la conférence-débat, a rappelé la réussite de la Conférence des parties qui s’est déroulée à Marrakech le mois dernier. Il a également mis l’accent sur la responsabilité de tous en tant que citoyens pour respecter les engagements du Maroc en la matière.

Youssef Draiss a, quant à lui, mis en exergue la mise en place du plan directeur de stationnement pour la mobilité urbaine. Pour sa part, Belabed Nabil, directeur général de Casa Développement, a dévoilé que 4 millions de dirhams sont prévus pour le réaménagement des parkings et régularisation du trafic. Mohamed Bourrahim a indiqué que la ville est en train de mettre en place un modèle de gouvernance pour la gestion de la mobilité urbaine. Au cours de cette conférence une table ronde a réuni les principaux participants au sujet du renforcement du partenariat public-privé.

En marge de la conférence, Anas Bensouda, responsable marketing et communication de Wafasalaf, a mis en avant les produits de la société du crédit à la consommation tels que sayarati, un financement léger pour rouler propre dans le cadre de Salaf écolo. Dans cette lignée, la filiale d’Attijariwafa bank et du Crédit Agricole, Consumer Finance (CACF), a mis en évidence son engagement sociétal matérialisé par la gamme Salaf écolo sayarati pour le financement des voitures hybrides et les voitures électriques.

 Leila Ouchagour

(Journaliste stagiaire)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *