Mohamed Benchaâboun livre les ingrédients d’une Afrique prospère

Mohamed Benchaâboun livre les ingrédients d’une Afrique prospère

Intervenant à l’ouverture des sessions ministérielles de COM2019

Bâtir une Afrique prospère, émancipée, autonome, stable et résiliente… Telles sont les aspirations du Maroc pour le continent. Des priorités stratégiques qui ont été énumérées par Mohamed Benchaâboun, ministre de l’économie et des finances, lors de l’ouverture, lundi 25 mars à Marrakech, des sessions ministérielles de la 52è Conférence des ministres africains des finances, de la planification et du développement économique (COM2019) de la Commission économique pour l’Afrique (CEA). Le ministre a rappelé à l’audience la vision clairvoyante du Maroc pour l’Afrique. «le Souverain n’a eu de cesse de réitérer l’importance d’une coopération Sud-Sud renforcée et plurielle pour faire face aux défis du développement et de l’émergence qui nous confrontent et l’engagement du Maroc pour la réussite de la conférence d’aujourd’hui en est un exemple de plus», précise-t-il.

Des messages importants ont été lancés par Mohamed Benchaâboun en vue de renforcer la dynamique du continent dans un contexte marqué par des mutations profondes sur les plans économique et géostratégique. De ce fait, le ministre de l’économie et des finances a invité les décideurs à agir pour apporter des réponses plus ambitieuses, novatrices et socialement responsables. Se référant à M. Benchaâboun, les pays africains sont davantage appelés à impulser une nouvelle dynamique de croissance à travers une approche concertée et multi-acteurs, tout en veillant à optimiser le bien-être collectif et la réduction des inégalités sociales et spatiales.

«Les préalables nécessaires au niveau économique se résument principalement à trois niveaux : le premier consiste à assurer un cadre macroéconomique sain et résilient, le deuxième concerne la promotion de l’initiative privée, notamment à travers une bonne gouvernance publique et des stratégies multisectorielles adéquates et inclusives et le troisième a trait au repositionnement dans l’environnement régional et international selon une approche gagnant-gagnant, reposant sur la pleine exploitation des avantages compétitifs», énumère-t-il. La mise en place de politiques publiques ambitieuses est également une priorité à prendre en considération par les gouvernements africains qui doivent par ailleurs se doter des moyens financiers, humains et techniques pour les mettre en œuvre.

De ce fait, une grande mobilisation des ressources intérieures est à engager pour financer les stratégies nationales de développement ainsi que les infrastructures. «Ces ressources, qui proviennent principalement des fruits de la croissance économique, reposent pour l’essentiel sur les performances de la politique budgétaire à travers la capacité, d’une part, de renforcer les recettes publiques, notamment les recettes fiscales, et d’autre part de rationaliser et de mieux cibler les dépenses publiques afin de dégager des marges de manœuvre plus élargies pour les engagements futurs au titre des stratégies de développement», relève-t-on de M. Benchaâboun, précisant qu’il est question de taxer plus équitablement et de dépenser mieux.

Le contexte actuel dans lequel évolue l’Afrique impose également aux gouvernements de disposer de leviers durables de renforcement de l’efficacité, de la transparence et de la bonne gouvernance en matière de politique budgétaire.

Ceci passe par le recours à l’innovation technologique et la numérisation, favorisant l’émergence de plates-formes puissantes qui accéléreraient les processus décisionnels et opérationnels, tout en fluidifiant l’accès, les échanges et le traitement des données.

M. Benchaâboun a, parallèlement, indiqué que la puissance de l’outil numérique  offre aussi une réponse efficace à de nombreuses lacunes dont continuent à pâtir les systèmes budgétaires et financiers du continent allant de la fraude et l’érosion fiscales à la lourdeur et la complexité des procédures administratives.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *