Nabil Benabdellah : Le Maroc, un pays leader dans la lutte contre les bidonvilles

Nabil Benabdellah : Le Maroc, un pays leader dans la lutte contre les bidonvilles

Le Maroc, de par son expérience réussie basée sur un système de gouvernance et une forte volonté politique, est considéré comme un pays leader dans la lutte contre les bidonvilles, a indiqué, lundi à Rabat, le ministre de l’Habitat, de l’urbanisme et de la politique de la ville, Nabil Benabdellah.
Dans sa lutte contre les bidonvilles, le Maroc « mobilise des moyens financiers endogènes de plus en plus importants sans avoir recours à l’endettement extérieur », a déclaré à la presse M. Benabdellah à l’issue de la séance d’ouverture de la conférence internationale, placée sous le thème « Sortir des bidonvilles : un défi mondial pour 2020 ».
« Cette conférence constitue un espace propice pour échanger les expériences, tirer des leçons des politiques poursuites par les gouvernements en la matière de lutte contre les bidonvilles, élaborer des recommandations communes et rechercher les alternatives convenables », a-t-il noté.
Pour sa part, le Directeur exécutif du Programme des Nations Unies pour les établissements humains (ONU-HABITAT), Joan Clos, a salué l’expérience réussie du Maroc qui a fait de « la stratégie de lutte contre les bidonvilles, une opportunité de création d’emploi et de création de richesse ».
« Plusieurs facteurs ont contribué à la réussite de l’expérience marocaine, notamment la volonté et l’engagement politique du gouvernement, la mise en place d’une stratégie cohérente intégrée avec d’autres politiques qui touchent les questions d’urbanisme, à côté de l’amélioration du cadre institutionnel », a souligné M. Clos.
Dans ce cadre, le ministre d’Etat, Abdellah Baha a indiqué que « le développement urbain revêt une importance primordiale au niveau économique, social et environnemental », soulignant « la nécessité de relever le défi de la lutte contre les bidonvilles pour répondre aux besoins des citoyens ».
Pour sa part, le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Saad Dine El Othmani a précisé que cette conférence constitue une opportunité pour sortir avec des propositions et des recommandations et partager les expériences réussies dans le cadre de la coopération sud-sud.
Placée sous le Haut patronage de sa majesté le Roi Mohammed VI, cette conférence connaitra la présentation du rapport national sur la résorption des bidonvilles, des témoignages de partenaires, notamment la Banque mondiale et la Commission européenne, des ateliers sur les politiques réussies et la lecture et l’adoption de la Déclaration de Rabat.
Cette manifestation rassemble des représentants d’institutions internationales, des agences relevant de l’ONU, des Organisations non gouvernementales internationales, en plus de participants marocains représentant différentes instances gouvernementales et élues ainsi que de la société civile.
Elle réunit les 20 pays les plus performants dans l’élaboration et la mise en œuvre des politiques d’habitat et de résorption des bidonvilles (Top20) en plus de 21 pays, principalement arabes et africains, et d’une vingtaine d’institutions internationales.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *