Nizar Baraka dresse le bilan du premier trimestre : Hausse de 24% de la valeur des marchandises de contrebande

Nizar Baraka dresse le bilan du premier trimestre : Hausse de 24% de la valeur des marchandises de contrebande

La contrebande refait surface. Ce fléau persiste toujours et ces conséquences ne cessent d’augmenter malgré les efforts de l’État pour éradiquer ces pratiques frauduleuses. La cadence grimpe de période en période. Le premier trimestre 2012 suit ce trend haussier et fait ressortir des hausses tangibles comparativement aux bilans précédents. C’est ce qu’a confirmé mardi Nizar Baraka, ministre de l’économie et des finances, en réponse à une question qui lui a été posée, par le groupe istiqlalien de l’unité et de l’égalitarisme, à la Chambre des conseillers. En effet, le ministre souligne que la valeur des marchandises de contrebande saisie au niveau national a augmenté de manière significative. Comparativement à la même période de l’année précédente, le premier trimestre 2012 a connu, dans ce sens, une progression notoire de cette valeur évaluée à 24%.
Ainsi, les marchandises saisies par les autorités de contrôle, relevant de l’administration des douanes, ont atteint, pour les trois premiers mois de l’année, une valeur de 187 millions de dirhams contre 151 millions DH. Le constat est alarmant pour ce qui est des opérations de contrôle relatives aux produits alimentaires de contrebande. Si le cumul des opérations effectuées, en 2011, par les services douaniers au niveau des matières alimentaires de contrebande fut de 588 actions, celles enregistrées à fin avril 2012 dépasse les 50% de ce qui a été réalisé précédemment. Ainsi, les services de douane ont mené au titre des quatre premiers mois de l’année en cours 321 opérations. Pour la même période, les quantités saisies en huile de table se sont chiffrées à 34.743 litres contre 27.900 litres durant l’année 2011.
Les stupéfiants et les cigarettes restent les plus exposés au marché de la contrebande. En avril dernier, les sous-directions régionales de Tanger et Tanger-Med ont procédé à la destruction: par incinération: de plus de 30 tonnes de stupéfiants et de 4744 paquets de cigarettes de contrebande ayant fait l’objet de saisies.
De même, la direction régionale d’Agadir a procédé, il y’a quelques semaine, à l’incinération de plus d’une tonne de stupéfiants, de 17.822 paquets de cigarettes et de plus de 1000 comprimés psychotropes ayant fait l’objet de saisies.
Pour la même période, les services de la douanes ont procédé à la destruction de quelques 40.300.000 cigarettes de contrebande. Cette cargaison saisie au port de Casablanca a fait l’objet de la plus grosse opération d’incinération effectuée ces dernières années.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *