Nouvelle allocation de la Commission européenne : 112 millions d euros pour accompagner les réformes au Maroc

Nouvelle allocation de la Commission européenne : 112 millions d euros  pour accompagner  les réformes au Maroc

112 millions d’euros seront consacrés par la Commission européenne (CE) pour le soutien des réformes du gouvernement et s’ajouteront de ce fait aux 80 millions d’euros octroyés en avril dernier par la même commission au Maroc en consécration des réformes démocratiques qu’il a entreprises. L’annonce de cette nouvelle allocation s’est faite, lundi 30 juillet, par la CE dans le cadre de l’adoption de son programme d’action 2012 en faveur du Royaume. Par ailleurs, cette enveloppe ne concerne pas tous les secteurs et le programme en question se penchera de manière spécifique sur le secteur de la gestion des finances et de l’administration publiques et touchera également la réforme de la politique de gestion et de protection de la forêt.
Baptisé «Hakama», le programme d’appui des réformes de la gestion des finances et de l’administration publiques absorbera un budget de 75 millions d’euros. L’ambition derrière cette dotation serait d’optimiser les résultats des efforts entrepris en matière de mobilisation du financement public de façon à ce qu’elle soit plus efficace et équitable. Ce programme ne manquera pas de s’attaquer au volet de la transparence de la gestion de la dépense publique et ce, en mettant en œuvre la loi organique des finances qui devrait être adoptée dans le courant de l’année 2012.
Pour ce qui est du programme d’appui à la politique forestière, il sera doté d’un montant de 37 millions d’euros et viendra soutenir les efforts d’ores et déjà déployés par le Maroc en vue d’améliorer les revenus et les conditions de vie des populations riveraines des écosystèmes vulnérables. Dans ce sens, le programme d’appui en question favorisera une participation des populations locales aux décisions concernant leur zone d’habitat, en valorisant les produits issus de l’exploitation durable de la forêt. Parallèlement à cela, la lutte contre la dégradation du patrimoine forestier sera également appuyée afin d’améliorer la conservation et le développement du patrimoine forestier existant.
Cette nouvelle allocation refléterait, selon le commissaire européen à l’élargissement et à la politique européenne de voisinage, Stefan Füle, «les priorités du partenariat entre l’Union européenne et le Maroc dans la nouvelle politique de voisinage». Il s’agirait, toujours d’après Stefan Füle, d’une action publique plus efficace et accessible pour les citoyens marocains et d’un développement des régions marocaines avec une utilisation équilibrée des ressources naturelles du pays.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *