ONDA : cap sur la réactivité

ONDA : cap sur la réactivité

L’Office national des Aéroports fait son autocritique. Autour de son directeur général, Abdelhanine Benallou, les directeurs centraux de l’office se sont réunis, le vendredi 15 avril à Ifrane, pour faire le point sur la première année de mise en application du plan stratégique 2004-2007. En présence des dirigeants de l’aéroport de Nice-Côte d’Azur, partenaire de l’ONDA, un échange de points de vue à permis la redéfinition des objectifs pour la nouvelle année. «Après cette première année de mise en application de notre plan stratégique, nous nous devons de faire le point et de nous autocritiquer.
La mise en place des moyens nécessaires passe par l’évaluation des réalisations, la précision des besoins ainsi que la rectification si nécessaire. Mais je tiens surtout à mettre l’accent sur l’indispensable mise en cause afin de poursuivre la dynamique enclenchée», tenait à préciser Abdelhanine Benallou lors de cette journée de réflexion. L’office est désormais tenu de tenir compte de son nouveau contexte d’évolution. L’ONDA se doit d’intégrer de nouvelles exigences en matière de qualité et de sécurité. La vision stratégique est axée autour de l’efficacité et la sécurité. « La nouvelle culture est désormais orientée service plutôt que client », est-il mentionné. 
Il faut dire que la dynamique enclenchée par Abdelhanine Benallou est bien réelle. En témoigne le houleux débat, mais néanmoins fertile, qui a suivi. Chaque directeur livrait sa vision, plus exactement, sa pratique de la nouvelle organisation datant d’une année. Aux questions et autres commentaires, répondaient les explications du directeur concerné. Une fois le consensus obtenu, les recommandations sont scrupuleusement consignées pour êtres débattus lors des réunions des différents comités de réflexions.
Aussi, les différentes interventions ont permis l’établissement d’une liste de points d’action et des domaines à améliorer.
À titre d’exemple, les gestionnaires des aéroports marocains sont invités à nourrir une réflexion quant à l’évolution future. L’arrivée de l’Airbus A380 est de nature à bouleverser le fonctionnement des aéroports devant les accueillir. Autre axe, comment tirer profit du nouveau système de navigation, Galilio ?
Sur un autre volet, l’office a abordé, de manière scientifique, ses dysfonctionnements. Parmi les points soulevés, la qualité d’exploitation, un des points faibles à améliorer. «Notre défi pour l’année 2005-2006 est l’amélioration de la qualité de nos prestations. Nous devons être plus attentifs et plus prévoyants.
Le cap est désormais mis sur la réactivité», a déclaré Abdelhanine Benallou.
L’autre enjeu de l’année comme annoncé par le directeur général de l’officie, la mise en pratique, dès lundi 18 avril 2005, de la nouvelle technique de planification à l’aéroport Mohammed V puis sa généralisation, avant la fin de l’été.  
Le plan de développement de l’ONDA pour les cinq années à venir est ambitieux et vise la préparation du secteur aéronautique aux mutations et défis à relever durant les dix prochaines années et s’inscrit également dans le cadre de l’objectif national des 10 millions de touristes à l’horizon 2010. Le montant global des investissements est de 3,2 milliards de dirhams.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *