ONEE: 30 millions d’euros pour la station de dessalement de Sidi Ifni

ONEE: 30 millions d’euros pour la station de dessalement de Sidi Ifni

Le projet vise à sécuriser et pérenniser l’alimentation en eau potable de la zone urbaine

Il s’agira de renforcer l’approvisionnement en eau potable de la zone par l’introduction du dessalement de l’eau de mer et de poursuivre les efforts en cours pour améliorer la performance des réseaux de transport et de distribution de la zone concernée.

Le décret approuvant le contrat conclu le 19 mars dernier entre le Royaume du Maroc et la banque allemande KfW, Kreditanstalt für Wiederaufbau (Institut de crédit pour la reconstruction), vient d’être publié au Bulletin officiel.

Ce décret paraphé par le chef de gouvernement, Saâd Eddine El Othmani, porte sur la garantie du prêt d’un montant de 30 millions d’euros consenti par la banque allemande KFW à l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) pour le financement du projet de la station de dessalement de Sidi Ifni. Cette dernière permettra d’accompagner le développement socio-économique des villes et localités concernées tout en assurant une gestion intégrée des ressources en eau. Le recours au dessalement d’eau de mer étant dicté par la limitation des ressources en eau conventionnelles.

Le projet vise à sécuriser et pérenniser l’alimentation en eau potable des populations de la zone urbaine de Sidi Ifni, Tiznit et Tlat Lakhssas, où la ressource en eau est rare, tout en soutenant la transition vers une gestion intégrée de l’eau en milieu urbain.

La zone urbaine de Sidi Ifni et Tiznit concerne en plus la ville de Sidi Ifni, de Tiznit et de Tlat Lakhssas, les communes rurales situées sur le littoral atlantique entre la ville de Tiznit et celle de Sidi Ifini, à savoir, Arbaa Ait Abdellah, Tnine Amlou, Iminfast, Mesti, Mirleft, Sbouya, Tengarfa, Tioughza, Arbaa Sahel, Sidi Bouabdellah et Tnine Aglou.

Il s’agira pour l’essentiel de renforcer l’approvisionnement en eau potable de la zone par l’introduction du dessalement de l’eau de mer et de poursuivre les efforts en cours pour améliorer la performance des réseaux de transport et de distribution de la zone concernée.

Rappelons que la coopération entre l’ONEE et la KfW a été renforcée par le financement de deux autres projets dans le domaine de l’alimentation en eau potable. Le premier porte sur le Programme d’alimentation en eau potable des petits et moyens centres (composante 1 – AEP de cinq centres) d’un montant de 27 millions d’euros. Ce programme consiste à réaliser des mesures d’extension de cinq systèmes d’AEP déjà existants à travers notamment des mesures d’augmentation de la production, de pompage et de transport d’eau potable pour couvrir les besoins futurs des zones desservies (Kelâa des Sraghnas, Salé, Sidi Bettache, Berkane, Taounate).

Le second, quant à lui, porte sur le programme d’alimentation en eau potable des zones périurbaines relevant des centres de l’ONEE d’un montant de financement de 12,5 millions d’euros. Le groupe cible de ce programme concerne environ 460 quartiers potentiels pour lesquels il est prévu des raccordements aux réseaux d’eau potable. A travers ces financements, le concours de la coopération allemande s’établit à environ 9 milliards de dirhams dans le domaine de l’eau potable et de l’assainissement liquide.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *