Ovins : Les retardataires risquent de payer plus cher

Les points de vente des ovins à Tanger et ses environs ont connu une relative stabilité des prix depuis leurs ouverture il y a près d’une semaine. Mais en raison de la faiblesse des achats et la forte demande prévue pour les derniers jours précédant la fête, la spéculation promet une flambée des prix.
Plusieurs vendeurs expliquent ce retard des achats par le fait qu’une grande partie des clients attend la paie des salaires pour pouvoir aller faire les emplettes et choisir son ruminant. Explication vérifiée auprès de certaines usines des deux zones industrielles de Tanger. En effet, la majorité des patrons ont décidé de retarder les avances sur salaire aux derniers jours avant l’Aïd afin d’éviter le risque de voir les ouvriers originaires de régions lointaines déserter leurs postes avant terme. Un seul ouvrier quitte son poste et c’est inéluctablement l’arrêt de toute une chaîne de production, explique un patron d’usine de confection.
Patients, les spéculateurs sont loin de se résigner à baisser les prix face à la faible demande et se frottent les mains pour les trois derniers jours avant la fête. Une tournée dans les deux principaux points de vente dans la ville de Tanger et certains souks hebdomadaires de la région permet de constater que les prix, légèrement en hausse par rapport à l’année précédente, ont observé une certaine stabilité depuis l’ouverture du marché des ovins destinés au sacrifice.
Le tarif indicatif au kg (30 à 40 dh), souvent évoqué pour évaluer les prix des ovins dans la région de Tanger, demeure difficile à vérifier par rapport à ceux pratiqués  »à l’unité » dans les points de vente.
Pas un seul vendeur, que ce soit en ville ou dans les souks de la région, ne propose aux clients de fixer le prix du ruminant sur une balance. A chacun d’apprécier la qualité du mouton à sa façon et au vendeur de réclamer un montant  »à la tête du client ». Les deux sont souvent prédisposés, de bon coeur, à se livrer à un long rituel de marchandage qui tourne souvent au profit du vendeur.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *