Paiement par carte bancaire : Les Marocains s’y mettent davantage

Paiement par carte bancaire : Les Marocains s’y mettent davantage

Après une réticence longtemps observée , les marocains sont devenus de plus en plus adeptes du paiement par carte bancaire. En ligne comme chez les commerçants, cette solution de paiement est plutôt pratique garantissant une traçabilité aussi bien pour l’acheteur que pour le vendeur. Au Maroc, plus besoin d’appréhender, la sécurité est à son très haut niveau assurant ainsi des transactions sans défauts. La grande distribution est le secteur qui rafle la grande part de ces paiements. En effet, les chiffres révélés par le CMI au premier semestre démontrent clairement cette orientation. La grande distribution représente ainsi environ 27% des paiements par carte bancaire marocaine réalisés auprès des commerçants et et eMarchands affiliés au CMI. La deuxième place revient au secteur de l’habillement avec une part de 13,3%. Les paiements au niveau des stations-service représentent 8,5% de la structure totale devançant légèrement les restaurants ayant représenté au premier semestre une part de 8,1%. Le règlement par carte bancaire marocaine au niveau du secteur de la santé se fait également sentir. Ce secteur représente une part de 4,4% dans la structure globale des paiements par cartes bancaires marocaines au premier semestre.

Au niveau des sites marchands et sites des facturiers affiliés au CMI, l’activité des cartes bancaires marocaines bat son plein. On observe à cet effet une hausse de 31,5% en nombre d’opérations soit 4 millions de transactions à fin juin. En montant, ces opérations, s’élèvent à 1,5 milliard de dirhams, en amélioration de 21% par rapport à la même période de l’année passée. Les opérateurs télécoms en détiennent une part de 24,2%, suivis des compagnies aériennes (22,4%) et des services gouvernementaux (17,2%). En revanche, les paiements sur Guichets bancaires automatiques (GAB) restent toutefois limités. On note dans ce sens une part de 1% en termes d’opérations et de 0,2% en termes de montant. Le recours au GAB se fait notamment pour le règlement des factures, des taxes et achats de recharges téléphoniques. Ainsi au premier semestre de l’année, les GAB du réseau bancaire marocain ont enregistré 1,7 million d’opérations représentant un montant d’environ 268,5 millions de dirhams. Le CMI relève dans ce sens une baisse de 4,3% du nombre des opérations contre une hausse de 2,4% des montants atteints.

Notons que les cartes bancaires marocaines à validité internationale connaissent pour leur part une forte dynamique. Ces cartes ont servi à la réalisation de 2,3 millions d’opérations de retraits et de paiements à l’étranger, en progression de 59,1%. Le montant qui y est afférent est de 1,8 milliard de dirhams, en amélioration de 29,8% par rapport à ce qui a été réalisé au premier semestre de l’année passée.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *