Payer ses impôts à la BCP

Payer ses impôts à la BCP

Fini la file devant les bureaux de la Trésorerie générale du Royaume (TGR) pour payer ses impôts. Du moins pour les clients du Groupe de la Banque centrale populaire (BCP). Une convention entre les deux établissements a été signée le lundi 26 juin, à Casablanca, par le trésorier général du Royaume, Said Ibrahimi, et le président du Comité directeur du Crédit populaire, Noureddine Omary.
« Avec cette convention, nous voulons faciliter la vie de nos clients ! C’est le fruit d’un travail en commun avec la TGR qui a eu l’initiative de créer ce service. Désormais, pour payer ses impôts, il suffit de prendre contact avec nos agences », a annoncé M. Omary lors de la cérémonie de signature de cette convention.
L’entrée en vigueur de cette nouvelle mesure est programmée à partir du samedi 1er juillet. Ce service, offert à la seule clientèle de la BCP, permettra aux entreprises de s’acquitter de leurs impôts par simple ordre de virement dans ses agences.
« Cette démarche que nous venons de concrétiser a deux objectifs essentiels pour la TGR. Il s’agit de professionnaliser le recouvrement et d’externaliser l’encaissement de l’impôt », a ajouté M. Ibrahimi. Ce partenariat vise donc un renforcement des mécanismes de coopération pour mieux promouvoir l’utilisation des nouveaux outils de paiement et favoriser les échanges de données informatisées.
« Il est vrai que la BCP est une institution centrale au sein du paysage financier national, mais je tiens toutefois à préciser que le réseau des agences de la BCP ne sera guère une annexe de recouvrement d’impôts », a noté M. Ibrahimi.
Dans ce sens, M. Omary à indiquer que la banque ne jouera pas le rôle de la TGR  : « La BCP n’a pas le droit d’aller chercher le recouvrement des impôts auprès des entreprises à la place des inspecteurs, ou encore de les obliger de s’acquitter de leurs redevances. Chacun à son métier, nous offrons un service à notre clientèle ! ». À quel prix ? « Comme tous les autres services bancaires, une commission est exigée. Mais, cela reste minime ».
Pour sa part, le trésorier général a exprimé son souhait de généraliser cette mesure auprès d’autres établissements bancaires.


 Trois conventions BCP-TGR


Jamais deux sans trois. La Trésorerie Générale du Royaume (TRG) et le Groupe de la Banque Centrale Populaire (BCP) étaient liés auparavant par deux autres conventions de partenariat. Cette nouvelle convention souligne donc le degré de coopération entre les deux établissements. En effet, la première concernait la domiciliation des salaires et émoluments des fonctionnaires et la deuxième portait sur la bancarisation des employés de l’administration publique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *