Plus de 42.000 entreprises créées en 2002

Cette augmentation est, selon le rapport 2002 de l’Office, due à l’entrée en phase nationale des dépôts des demandes de brevets d’invention, dans le cadre du traité de coopération en matière de brevets (PCT) dont le nombre a évolué en 2002 de 121 % en comparaison avec l’année précédente. Parmi ces brevets d’origines différentes, la part des dépôts de nationalité marocaine représente 25 % des dépôts (130 au total), alors que les pays étrangers, avec en tête les USA, se taillent la part du lion avec 398 demandes, soit 75 % des dépôts. Les parts dérisoires restantes sont partagées par les pays en voie de développement (5 %) et les pays arabes (0,3 %). Une lecture de la répartition sectorielle de l’ensemble des dépôts montre que le secteur prédominant est celui de la médecine et de l’hygiène (29 %), suivi de loin des secteurs des industries chimiques (19%) et ceux de la physique et de l’électricité (12%). Au bas du tableau, on trouve le secteur du traitement de l’eau et de l’énergie solaire avec un pourcentage infinitésimal de l’ordre de 1 %. L’OMPIC nous apprend aussi que le nombre total des recherches sur l’état de la technique effectuées durant l’année 2002 s’élève à 149 recherches dont 109 nationales, 29 internationales sur CD-ROM et 11 auprès des organismes étrangers. Elles ont connu, commente le rapport, une diminution de 53 % par rapport à l’année 2001. Une diminution qui s’explique par la consultation des brevets d’invention à travers le site Web de l’OMPIC.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *