Programme d’investissement de 9,3 MMDH : Signature d’un contrat-programme entre l’état et la RAM

Programme d’investissement de 9,3 MMDH : Signature d’un contrat-programme entre l’état et la RAM

Le chef du gouvernement, Abbas El Fassi, a présidé, mercredi, la cérémonie de signature d’un contrat-programme entre l’Etat et la compagnie nationale Royal Air Maroc (RAM), portant sur un programme d’investissement de 9,3 milliards de dirhams au titre de la période 2011-2016. Ce programme s’appuie, dans une première phase, sur une série de mesures portant sur l’optimisation du réseau du transport aérien, l’amélioration de la flotte de la compagnie, la rationalisation des dépenses à hauteur d’un milliard de dirhams environ, à la faveur de la réduction des taux des salaires et des charges d’exploitation, le développement de l’activité commerciale et le redéploiement des agences de la compagnie. Il concerne aussi le renforcement des mécanismes comptables et l’augmentation de 1,6 milliard de dirhams du capital de la compagnie, pour lui permettre de renforcer sa capacité à honorer ses engagements financiers, développer sa capacité d’investissement et d’optimiser la qualité des services, en se dotant d’infrastructures aéroportuaires adéquates à Casablanca en vue d’une meilleure gestion des voyages et transits, la rationalisation et le renforcement des mécanismes de bonne gouvernance, outre la mise en place d’une convention de contrôle. Le chef du gouvernement avait auparavant souligné que cet accord est le couronnement d’une action soutenue engagée, depuis l’année dernière, par le gouvernement et la compagnie nationale, rappelant que la situation de la RAM a fait l’objet d’un intérêt constant du gouvernement durant les dernières années, marquées par une mutation profonde du transport aérien avec la libération du secteur, début 2004, et l’entrée en vigueur de l’accord de l’Open Sky avec l’Union européenne fin 2006. Il a également précisé que grâce à cette politique, les activités de la RAM ont connu une croissance remarquable avec une hausse du nombre des voyageurs, passé de 3,2 millions en 2003 à 5,6 millions en 2010. A son tour, le chiffre d’affaires de la compagnie est passé de 7,1 à 11,4 milliards de dirhams durant la même période, grâce à la dynamique qu’a connue le secteur du transport aérien depuis l’entrée en vigueur de l’Open Sky, mais aussi à la bonne réactivité de la RAM qui a revu son offre, aussi bien au niveau de la cadence et des tarifs des vols que sur le plan du développement de nouveaux marchés tel le transport de et vers les pays africains, a poursuivi M. El Fassi. Le chef du gouvernement a, par ailleurs, fait remarquer que la succession d’événements conjoncturels négatifs et l’incapacité de la compagnie à faire baisser ses prix pour faire face à la concurrence internationale ont causé une détérioration de sa situation financière, ce qui requiert, désormais, l’adoption d’un plan volontariste de profonde restructuration.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *