Projet de création d’une station balnéaire à la plage blanche

Conscientes de l’importance du site touristique « la plage blanche », 65 km au sud-ouest de Guelmim, les autorités publiques de la région ont prévu d’y créer une station balnéaire, d’une capacité de 20.000 lits. L’étude de faisabilité de ce projet, entamée en mars de l’année précédente, est pratiquement terminée, indique une note de la direction d’Aménagement et d’Investissemnt, relevant du ministère de l’Economie, des Finances, de la Privatisation et du Tourisme.
L’étude, réalisée sur trois étapes, porte sur 40 km de côte, cap Takumba au nord et l’amont du fleuve Aoreora au sud. Une unité hôtelière d’une capacité de 13.000 lits, trois résidences hôtelières (2400 lits), trois villages touristiques (2400 lits), 400 résidences secondaires, une infrastructure sportive et un centre de thalassothérapie, seront aménagés sur une superficie de 400 hectares, selon les résultats de la première étape de l’étude. La deuxième étape de l’étude de faisabilité technique et financière du projet permettra, quant à elle, de connaître le montage financier du projet y compris le coût de réalisation de l’infrastucture.
Au cours de cette étape, seront également délimités les sites sur lesquels seront construites les différentes structures du projet. Lors d’une troisième étape, seront préparés les appels d’offres internationaux pour choisir les investisseurs, qui se chargeront de la réalisation du projet, y compris la mise en place de l’infrastructure et de la superstructure sur la base d’un cahier de charges précis tandis que l’Etat prendra en charge la mise en place d’une partie de l’infrastructure (construction de routes, etc.) grâce à la subvention du Fonds Hassan II pour le développement économique et social.
Pour faire connaître les atouts touristiques de la plage blanche, la direction de l’Aménagement et du Tourisme a organisé fin février une visite au profit des investisseurs marocains et étrangers et des représentants de la banque, chargée d’examiner les moyens pour investir dans ce site géographiquement stratégique.
En vue de rompre l’isolement de la région de la plage blanche, qui représente le 1/5 de la superficie de Guelmim, est lancée la construction de la route provinciale N°13.2 sur une longueur de 42 km. Le coût de la construction est estimé à environ 43,3 millions de DH, dont 50% sera prise en charge par le conseil de la région de Guelmim-Smara et les 50 restant par le ministère de l’Equipement. La région de Guelmim jouit de véritables atouts à même de promouvoir le tourisme dans la région.

• Mohamed Wahi (MAP)

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *