Province de Figuig : Le rôle des coopératives pastorales mis en avant

Province de Figuig  : Le rôle des coopératives pastorales mis en avant

Le 2è Festival de l’élevage et des pâturages des tribus Beni Guil s’ouvre aujourd’hui à Maâtarka

Le festival se donne pour objectif de sensibiliser à la nécessité d’une gestion rationnelle et durable des ressources pastorales

La deuxième édition du Festival de l’élevage et des pâturages des tribus Beni Guil aura lieu du 15 au 17 novembre dans la commune de Maâtarka relevant de la province de Figuig, sous le thème :
«Les coopératives pastorales et leur rôle dans la gestion de l’espace pastoral».

Le festival est organisé par la direction régionale de l’agriculture de la région de l’Oriental en partenariat avec la Chambre d’agriculture de l’Oriental, l’Association Beni Guil pour la culture et le développement et la commune de Maâtarka.

Selon les organisateurs, cette manifestation se veut une occasion pour mettre en avant les initiatives visant à améliorer les conditions de vie des populations locales, faire connaître le patrimoine culturel et les potentialités économiques des tribus Beni Guil, et pour valoriser les produits locaux, notamment le mouton Beni Guil réputé pour la qualité de sa viande et l’artisanat local.

Dans le but de préserver la biodiversité de la région, souligne-t-on, le festival se donne pour objectifs de sensibiliser à la nécessité d’une gestion rationnelle et durable des ressources pastorales et de promouvoir le rôle des coopératives pastorales, piliers du système pastoral.

Compte tenu de l’impact positif de ce festival, tant sur le plan social qu’économique, les organisateurs veulent en faire un rendez-vous annuel et développer des partenariats dans le but de contribuer à l’intégration des jeunes et de la femme rurale dans le développement de l’économie sociale et solidaire.

Au programme de cette 2ème édition figurent un Salon des produits du terroir et d’artisanat regroupant plus de 100 exposants et exposantes représentant des coopératives et des associations locales et régionales, et des spectacles de fantasia animés par des centaines de cavaliers. Des conférences axées sur les coopératives pastorales et les lois régissant le secteur, les méthodes modernes de surveillance et de gestion des pâturages et la préservation de la diversité biologique, sont également au menu de ce festival, en sus de soirées artistiques.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *