Rapport de Nielsen: La confiance des consommateurs marocains se consolide

Rapport de Nielsen: La confiance des consommateurs marocains se consolide

Le dernier rapport de Nielsen esquisse un tableau optimiste du comportement des consommateurs marocains. Après deux trimestres de baisse consécutive, cet optimisme a été jugé par ledit rapport en hausse.

L’enquête mondiale de Nielsen sur la confiance et les intentions de dépenses des consommateurs a enregistré un indice de confiance des consommateurs de 89 pour le Maroc au 3e trimestre 2016, contre 83 au 2e trimestre 2016. Les résultats de l’enquête démontrent que le nombre de Marocains qui considèrent leur situation financière personnelle comme bonne ou excellente a augmenté de 5 points (44 %) ce trimestre, tandis que l’optimisme en matière de perspectives d’emploi a augmenté d’un point (38 %) au cours de la même période. Près d’un tiers des Marocains (32%) considère que les 12 prochains mois constituent une bonne période pour acheter ce dont ils ont besoin ou envie, contre seulement 27% au 2e trimestre 2016. En termes de dépenses liées à la consommation, la majorité des Marocains (39%) est plus encline à consacrer son argent disponible à l’achat de vêtements, puis aux vacances et aux congés (29%) et aux nouvelles technologies (27%). Plus d’un quart des Marocains (27%) économisent leur argent disponible.

«Ces récentes conclusions révèlent que les Marocains, influencés par leurs comportements en termes d’achats, d’emplois et par leur situation financière personnelle, commencent à envisager un avenir prometteur», explique Anas Touzani, directeur commercial de Nielsen, région du Maghreb.

«Cette hausse de la confiance est néanmoins pondérée par un degré d’optimisme prudent, car la sécurité de l’emploi demeure l’une des principales priorités de nombreux Marocains».

L’indice de confiance des consommateurs de Nielsen, mis en place en 2005, est calculé tous les trimestres dans 63 pays afin de mesurer les perceptions en matière de perspectives d’emploi locales, les finances personnelles, les intentions de dépenses immédiates et les problèmes économiques connexes des consommateurs du monde entier. Les niveaux de confiance des consommateurs supérieurs ou inférieurs à une référence de 100 reflètent respectivement un niveau d’optimisme et de pessimisme.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *