Relogement de Sinistrés à Settat

Relogement de Sinistrés à Settat

Accompagné de MM. Ahmed Taoufiq Hjira, ministre chargé du Logement et de l’Urbanisme, et Saïd Oulbacha, secrétaire d’Etat à la Formation professionnelle, le Premier ministre s’est rendu en fin de semaine, dans plusieurs localités de la région de Settat, sinistrée par les inondations de l’année dernière. Au programme, remise de clés de logements sociaux et vérification de l’état d’avancement des projets visant le renforcement des infrastructures de la région dans divers domaines et sa mise à l’abri des inondations. Plusieurs projets socio-économiques ont été annoncés durant ce périple. Sur le volet lutte contre les inondations, une enveloppe de 747 000 dirhams, financée par les budgets provincial et régional, sera consacrée aux travaux d’aménagements de l’Oued Skikima pour protéger le Oulad Abbou (cercle de Berchid). Dans la Commune de Sidi Abdelkhaleq (Settat), 50 logements ont été distribués à des familles sinistrées par les inondations de l’année dernière. La construction de ces logements a nécessité une enveloppe globale de 3 millions dirhams. D’autres logements, d’une enveloppe de 2,4 millions de dirhams, bénéficieront à quarante familles affectées par les crues à Douar Louchachna et à Deroua. Ces remises de clés s’accompagnent du projet d’aménagement de Oued Boumoussa qui vise à protéger la ville de Settat des crues. Financé par le ministère de l’Intérieur, à hauteur de 17 millions de dirhams et le secrétariat d’Etat chargé de l’Eau (39.600.000 dh),ce projet devra être achevé en janvier prochain. A noter que la réalisation des premières tranches de ce programme a été financée par la Banque européenne de développement (BED, 70 millions dhs), la municipalité de la ville (20 millions) et la Régie intercommunale de distribution d’eau et d’électricité de la Chaouia (25 millions dhs). Ces chantiers qui font partie du programme de logement social visant la construction de 100 000 unités, vont au-delà des seuls problèmes liés à l’habitat, concernant dans l’ensemble la question du développement socio-économique. Le programme, comme l’a rappelé le Premier ministre, vise à créer 150 000 postes d’emplois. Les retombées sur l’activité commerciale et économique permettront d’améliorer le niveau de vie des familles. L’effet induit sera également important sur le secteur des services qui devra enregistrer un saut qualitatif. Les industries en liaison avec le secteur du bâtiment ne manqueront pas aussi de connaître un nouvel essor, notamment les cimenteries dont la production va doubler, la teinturerie et la menuiserie. Pour le ministre chargé du Logement et de l’Urbanisme, Ahmed Taoufiq Hijra, l’importance du recasement des familles sinistrées réside dans le bref laps de temps de réalisation de ce projet et les prix encourageants des logements qui ne dépassent pas 60 mille dirhams pour une unité de 150 M2 dont 50 couverts . « Si nous saurons comment mettre à profit la méthode avec laquelle ce projet a été réalisé, nous pourrons résoudre beaucoup de problèmes liés au logement social », a-t-il dit Des initiatives similaires seront entreprises dans d’autres régions du pays avec toujours la même approche sociale. Ce programme de logements constitue un jalon important dans la mise en place d’une véritable politique de développement socio-economique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *