Rénovation de la Centrale thermique de Mohammedia

L’Office national de l’électricité (ONE) et la Banque islamique de développement (BID) ont signé le 6 juillet 2005 à Jeddah, un contrat de financement d’un montant de 46,7 millions d’euros destiné au financement partiel du projet de mise à niveau environnementale et de rénovation des deux tranches charbon de la Centrale thermique de Mohammédia. Cette convention a été signée par Ahmed Nakkouch, directeur général de l’ONE et  Amadou Boubacar Cisse, Vice-Président de la BID à Jeddah. D’un montant de un milliard de dirhams environ, ce projet s’inscrit dans le cadre de la politique de préservation de l’environnement adoptée par l’ONE. Il doit conduire ainsi à améliorer l’impact sur l’environnement des tranches au charbon de cette centrale à travers leur mise en conformité aux normes européennes les plus strictes en la matière. Unité de production la plus puissante après celle de Jorf Lasfar, la Centrale thermique de Mohammédia, d’une puissance de 600 MW comprend quatre tranches de 150 MW chacune, dont deux fonctionnent au charbon et les deux autres au fuel-oil. L’ONE vise, à travers la rénovation de cette Centrale réalisée au début des années 80 conformément aux normes en vigueur à l’époque, son adaptation aux normes environnementales les plus récentes. A noter que cette opération constitue la troisième intervention de la BID pour le financement des projets d’investissement de l’ONE.
Les deux premières opérations de prêts accordés à l’ONE par la Banque islamique de développement, d’un montant global de 96 millions USD, ont porté sur le financement de projets d’électrification rurale dans le cadre du PERG. Le projet d’amélioration des performances de la centrale thermique de Mohammedia s’inscrit dans le cadre de la politique de préservation de l’environnement adoptée par l’ONE.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *