Retour de Citroën sur le segment des compactes

18 mars 2002. Nous sommes à Chantilly dans la région parisienne. Il est 9H30, nous nous apprêtons à essayer la nouvelle coqueluche de la marque Citroën, la C3. Les essais internationaux de ce modèle sont stratégiques dans la mesure où ils marquent le retour du constructeur français sur le segment des voitures compactes.
Jusque-là, il faut reconnaître que sur ce marché, Citroën a manqué d’agressivité par rapport à ses concurrents français notamment sur le marché marocain. Elle s’est rattrapée sur d’autres segments avec le lancement de la C5, Picasso et ou de la Xsara.
En principe, le nouveau modèle compact de Citroën devrait être disponible au Maroc à partir du mois de juin prochain. Les prix ne sont pas encore arrêtés, avance la direction commerciale de Citroën Maroc.
La C3 attire d’abord l’attention par son design extérieur. Le style y est. Côté intérieur, on est agréablement surpris par les équipements de confort et d’aide à la conduite dont elle dispose. En effet, le nouveau modèle est doté d’une nouvelle architecture électrique baptisée «multiplexée». Il s’agit d’une technologie qui fait à peine sa rentrée sur le segment des compactes. Le multiplexage assure plusieurs prestations liées notamment à la temporisation des feux de croisement, le verrouillage automatique du coffre lorsque la voiture roule, l’alerte de survitesse, l’allumage automatique des feux de détresse…
Voyons maintenant, ce qu’elle vaut sur la route. A partir de 140 Km à l’heure. La C3 est difficilement maîtrisable. Un constat qui ne fait pas d’ailleurs plaisir aux responsables de Citroën, fiers de leur dernier bijou. Ils admettent, toutefois, qu’en termes de tenue de route, il ne faut pas voir en C3, une voiture sportive.
Auprès du constructeur, on avance que la C3 dispose en série ou en option des équipements novateurs, habituellement réservés aux berlines appartenant aux segments supérieurs. Parmi ces équipements, on relève la nouvelle direction à assistance électrique continûment variable en fonction de la vitesse. L’objectif étant de garantir une stabilité même à vive allure. Cette direction avec l’aide électronique au parking permet également de manoeuvrer facilement en ville, assure-t-on auprès de Citroën.
En matière de motorisation, la C3 offre un large choix. En essence, trois moteurs sont disponibles. Le nouveau modèle adopte la nouvelle génération des moteurs diesel à injection directe. Lors de la présentation de C3, les responsables de Citroën ont mis l’accent sur la réduction de la consommation grâce notamment à la dernière génération de moteurs diesel 1,4HDI.
En effet, le constructeur a généralisé la technologie de l’injection directe HDI et équipe son nouveau modèle du moteur 1,4HDI en version 8 soupapes. Au delà des efforts déployés en matière de motorisation, le constructeur français a mis les bouchées doubles dans le domaine de la sécurité à bord de la C3. Dès l’entrée de gamme, le modèle offre le freinage ABS et de l’aide au freinage d’urgence.
Sans oublier des équipements en série tels que les coussins gonflables dont deux latéraux… Toujours en matière de sécurité, la structure de C3 est constituée de 41% à haute limite élastique, ce qui permet, selon le constructeur de minimiser la masse du véhicule tout en lui conservant une bonne rigidité.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *