Réunis à New York: Cinq jeunes Marocains cogitent sur la COP22

Réunis à New York: Cinq jeunes Marocains cogitent sur la COP22

Dans la perspective de la COP22 qui se tiendra au Maroc en novembre prochain, cinq jeunes Marocains se penchent sur la COP22 à partir de New York.

Ces jeunes viennent de représenter le Maroc, dans le cadre du « Youth Delegate Program », à la 71ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies. Au fait, cette délégation de jeunes Marocains, qui représente l’un des premiers pays arabes et africains à mettre en place le Youth Delegate Program, est constituée des étudiants en master. Il s’agit de Bassam Chekrane, étudiant à la London School of Economics, Meriam El Atouabi étudiante à Sciences-Po Rabat, Sofiane Kadmiri, étudiant à l’Université de Al Akhawayn, Sophia Semlali, étudiante à l’École Polytechnique de Paris, et Mohamed Hachim Wafdi, étudiant à l’IEP d’Aix-en-Provence.

Ces jeunes ont été choisis parmi l’ensemble des jeunes délégations pour délivrer un discours au nom de la jeunesse devant le SG des Nations Unies, Ban-Ki-moon. Meriam El Atouabi, membre de la jeune délégation marocaine, a rappelé l’importance de l’implication des jeunes dans le processus de prise de décision et combien il est nécessaire de faire plus de pression sur les différents Etats membres pour valoriser les jeunes et leurs compétences. En effet, leur objectif cette année est de mettre en avant l’importance d’associer les jeunes aux politiques de développement durable. Le modèle marocain inspire aujourd’hui d’autres pays et c’est dans cette perspective que la délégation marocaine a organisé une conférence à l’ONU autour du thème. Les jeunes et le changement climatique: quelles nouvelles opportunités économiques?» Cette conférence a connu la participation d’experts et de professionnels de différents départements de l’ONU ainsi que la présence de diplomates et représentants de la jeunesse du monde entier pour débattre de ce sujet.

Les représentants de la jeunesse marocaine soutiennent la thèse que la paix et le développement durable ne peuvent se concrétiser sans une restructuration des modèles économiques des pays en développement. Les jeunes ont un rôle incontournable dans le succès de ces modèles puisque le capital humain en représente un des axes les plus importants. Dans ce sens, Bassam Chekrane signale que «le Maroc, pays qui accueille la COP22 cette année, a entamé dès la dernière décennie plusieurs actions structurantes pour le développement durable ; dont le plan solaire, la création d’une structure dédiée au développement des énergies renouvelables, la Charte nationale de l’environnement et du développement durable».

Il est à noter que cette délégation de jeunes sous l’égide du ministère des affaires étrangères et de la coopération (MAEC) et soutenue par la banque CIH et la compagnie aérienne la Royal Air Maroc s’inscrit dans le cadre du «Youth Delegate Program» initié par l’ONU. Ce programme permet aux jeunes d’être des délégués aux Nations Unies et de participer à des réunions importantes de l’organisation mondiale, notamment l’Assemblée générale ou encore le Conseil économique et social des Nations Unies.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *