Révision des règles et lois régissant le secteur

L’assemblée générale de la chambre d’artisanat de la région Fès-Boulemane, réunie lundi à Fès en session ordinaire, a fait savoir que les règles qui régissent le secteur sont devenues obsolètes et ne répondent pas aux exigences du développement socio-économique du pays et aux changements économiques intervenus sur la scène internationale. Elle a, de même, examiné les causes qui entravent le développement du secteur de l’artisanat, en particulier la cherté des matières premières, la hausse des impôts et la concurrence des produits étrangers et ceux de la contrebande, ainsi que le manque des débouchés, soulignant l’impératif de concrétiser les objectifs et les orientions du livre blanc.
Rappelant le rôle des médias dans le développement du secteur de l’artisanat, l’assemblée a préconisé la diffusion d’une émission radiophonique hebdomadaire sur le secteur afin de sensibiliser le public à l’importance de consommer le produit local. Elle a, en outre, exposé les problèmes qu’affrontent les artisans dans le développement et la promotion de leurs activités, notamment ceux liés à la couverture médicale, à la sécurité sociale et au financement de leurs projets, relevant l’impérieuse nécessité d’organiser le secteur et de protéger l’invention et la propriété artisanale. L’assemblée a également mis en exergue l’importance des accords de coopération et de partenariat conclus avec les autres Chambres d’artisanat sur les plans national et international.
Auparavant le président de la chambre, M. Mohamed Thifa a rappelé les efforts déployés pour garantir un développement rapide et durable au secteur de l’arisanat afin de relever les défis de la compétitivité et de la concurrence.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *