Roche se vend à Bayer

Roche se vend à Bayer

L’accord final entre les deux firmes pharmaceutiques Roche et Bayer devrait été connu cette semaine. En fait, Bayer est en train d’engager des pourparlers exclusifs avec Roche pour le rachat de son activité automédication (OTC), après avoir couper l’herbe sous le pied du géant américain Kohlberg Kravis Roberts & Co (KKR). Pour remporter l’appel d’offres, le groupe pharmaceutique et chimique allemand est disposé à payer deux milliards d’euros.
Une source proche du dossier avait indiqué que Bayer « ferait tout son possible pour racheter l’unité, et qu’à ses yeux, un prix de l’ordre de deux milliards d’euros n’était pas trop élevé. » Roche a décidé de vendre son pôle de médicaments sans ordonnance, pour se concentrer sur une autre division à marge de bénéfices plus forte. L’activité du laboratoire suisse sera dorénavant vouée uniquement pour les produits nécessitant une prescription médicale.
Au Maroc, la nouvelle a mis la puce à l’oreille du personnel de Roche. Craignant d’être lésés par la vente du pôle OTC, les laborantins se sont vite affiliés à la Confédération démocratique du travail (CDT). Le personnel de Roche garde toujours dans l’esprit l’épisode de la fusion des laboratoires Aventis et Sanofi-Synthélabo, créant ainsi un nouveau géant pharmaceutique mondial. Et précisons que les deux multinationales sont représentées au Maroc:
Sanofi-Synthélabo est la société mère de Maphar, et le groupe pharmaceutique franco-allemand Aventis a également une filiale au Royaume. Après un mariage évalué à 6,7 milliards d’euros, l’effectif de Maphar a dû connaître un lifting.
Une partie du personnel a été contrainte de quitter le lieu de travail, mais le départ avait coûté cher au laboratoire. Les salariées ont reçu des indemnités très importantes. Pour ne pas subir donc un traitement inférieur, les laborantins de Roche ont préféré assurer leurs derrières en se syndicalisant. La division OTC que Roche s’apprête à céder, a réalisé l’an dernier un chiffre d’affaires de 1,77 milliard de francs. Cette activité représente 8 % du chiffre d’affaires total du laboratoire suisse.
Ce dernier a toutefois émis des réserves concernant l’acquisition de son pôle OTC. Il a en effet exclu de la vente une coentreprise avec Bayer aux États-Unis, et son activité OTC au Japon. Roche a aussi gardé ses droits sur le Xenical, un médicament contre l’obésité.
Bayer, le seul laboratoire en lice pour le rachat du pôle de médicaments sans ordonnance, tente de redorer son blason après l’échec de son médicament l’anticholestérol Baycol. Ce produit s’est avéré déficient après la cause d’une centaine de décès. Les deux firmes précisent toutefois que même après la conclusion d’un accord, les pourparlers vont continuer pour affiner davantage le contrat d’acquisition.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *