Salon professionnel de l’artisanat: Minyadina, vitrine du savoir-faire marocain

Salon professionnel de l’artisanat: Minyadina, vitrine du savoir-faire marocain

Ce rendez-vous organisé pas la Maison de l’artisan et qui est à sa deuxième édition a été présenté, jeudi 9 octobre par Fatema Marouane, ministre de l’artisanat, de l’économie sociale et solidaire. Une occasion pour elle de mettre le point sur les grandes avancées de son département.

Pendant quatre jours, les professionnels de l’artisanat, qu’ils soient Marocains ou étrangers, viendront démontrer leur savoir-faire et partager leurs expériences autour d’un grand nombre de filières de la production artisanale. L’ameublement, la décoration, le bâtiment traditionnel, la bijouterie, l’habillement et les produits du terroir seront tous représentés par 80 exposants sur une superficie de 4.000m2.

Pour la ministre de l’artisanat, Minyadina a pour première ambition d’être «une véritable vitrine du savoir-faire marocain en la matière, en harmonie avec les orientations de la Vision 2015 pour le développement du secteur». Cette même source rappelle la grande importance d’un secteur comme l’artisanat dont le taux de croissance annuel moyen est d’environ 12% et le chiffre d’affaires est de 20,2 milliards DH.

Passant en revue les différentes réalisations de la stratégie sectorielle 2015,  Fatema Marouane a souligné qu’en 2013, environ 760 PME d’artisanat ont été sondées au Maroc. Ce secteur emploie 53.000 personnes. Un chiffre dont la croissance annuelle est établie à 2.2%. «Nous sommes loin du but mais l’on fait de notre mieux», notre à ce propos Mme la ministre. Dans le cadre de cette même stratégie sectorielle, et pour ce qui est de la formation professionnelle, le ministère de tutelle a atteint 35% de l’objectif fixé en formant 21.000  en mode résidentiel et par apprentissage.

«La formation continue est également très importante dans le milieu urbain mais dans celui rural également. Pour cela, nous avons créé trois unités mobiles; une consacrée au métier du tissage, une autre à la poterie et une troisième à la filière de la pêche. Elles sont très prisées», précise-t-elle. En effet, elles seraient pas moins de 6.797 personnes à en avoir bénéficié par jour, ce qui fait un taux de réalisation de 670%. A côté de cela, le ministère a engagé des actions de labellisation pour préserver la qualité du produit marocain et a procédé également à plusieurs actions d’alphabétisation professionnelle (+ 30.000 bénéficiaires).

Pour revenir à Minyadina, ce salon organisé sous l’égide du ministère de l’artisanat, de l’économie sociale et solidaire, Fatema Marouane a appelé tous les artisans à s’y inscrire en insistant sur l’importance de son retour.

«En plus des échanges qui peuvent être très importants avec les acheteurs et prescripteurs, ce salon est une plateforme où ces artisans se passeraient des intermédiaires et nous savons tous que ces derniers posent un gros problème».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *