Signature d’un protocole d’entente et d’une convention pour mieux accompagner les TPME

Signature d’un protocole d’entente et d’une convention pour mieux accompagner les TPME

La signature d’un protocole d’entente et d’une convention, jeudi à Rabat, en présence de Mohamed Boussaid traduit davantage l’engagement du gouvernement à l’égard des TPME et des entreprises nouvellement créées.

Le ministre de l’économie et des finances l’a bien exprimé en rappelant les mesures importantes destinées à ces structures qui disposeront de nouveaux produits en vertu de ces documents. Le premier consiste en un protocole d’entente relatif au lancement de la garantie du crédit-bail en faveur des TPME.

Cet accord, ayant pour objectif d’encourager des sociétés de crédit-bail à s’engager avec les TPME, a été signé par M. Boussaid, Abdallah Benhamida, président de l’Association professionnelle des sociétés de financement, et Hicham Serghini, directeur de la Caisse centrale de garantie.

«La CCG réalise d’excellentes performances», a noté le ministre qui a présidé le même jour la 29ème réunion du conseil d’administration de cette caisse. Pour rappel, la production de la caisse a augmenté. D’ailleurs le volume d’engagement de la CCG se chiffre à 8,38 MMDH.

De plus, les produits de garantie de la CCG ont permis, au cours de l’année 2014, de mobiliser un montant global de crédits de plus de 7 MMDH, débloqués pour 3.100 TPME, contre 4,8 MMDH en 2013, destinés à 2.050 TPME.

Aussi, la CCG s’engage non seulement auprès des entreprises mais aussi des particuliers.  
En ce qui concerne le deuxième document, celui-ci s’est matérialisé par une convention consacrée à la mise en œuvre du produit «Mouwakaba» destiné aux prêts d’honneur pour les créateurs d’entreprises.

Cet instrument, signé par la CCG et le Réseau Entreprendre Maroc, a pour objectif de garantir des prêts d’honneur octroyés par ce réseau aux jeunes entrepreneurs qu’il accompagne durant leurs étapes de création, de démarrage ou de reprise d’entreprise. Cette initiative a été qualifiée de noble par M. Boussaïd qui a estimé que les TPME disposent désormais d’une offre produits complète et diversifiée, couvrant les besoins de cette catégorie d’entreprises à toutes les étapes importantes de leur cycle de vie.

«Nous devons encore travailler sur l’innovation en nouveaux modes de financement et la consolidation de ce qui existe», a enchaîné le ministre qui a estimé que cette offre permet l’ouverture de la garantie à des prescripteurs autres que les banques. Une démarche à prendre en exemple.

Pour sa part, le directeur de la CCG a abondé dans le même sens. «Ce début de partenariat est à développer», a estimé M. Serghini qui a rappelé que la progression enregistrée au niveau de la caisse concerne notamment l’activité dédiée aux TPME. Les crédits garantis ayant atteint 7 MMDH, soit une croissance de 41%.

Concernant l’activité dédiée aux particuliers et qui porte essentiellement sur la garantie des prêts pour l’accès au logement, celle-ci a permis de garantir près de 6 MMDH de crédits bancaires dont 4,2 MMDH au titre du Fonds Damane Assakane en faveur de 22.743 ménages, soit une augmentation de 27% en nombre de bénéficiaires et de 20% en volume d’engagements par rapport à 2013.

Quant au président du Réseau Entreprendre Maroc, il a expliqué la nature de la démarche de cette structure. «Nous sommes une association de bénévoles qui aide les jeunes entrepreneurs. On leur prête un peu d’argent. Nous sommes présents dans 7 villes», a détaillé Aziz Qadiri qui a exprimé la volonté du réseau qu’il préside de s’implanter dans 12 villes prochainement.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *