Sothema : Une santé relative en 2006

Après une difficile année 2006, Sothema veut se refaire une santé en investissant 270 millions de dirhams dans une nouvelle usine. Au cours de l’exercice précédent, cette entreprise spécialisée dans la fabrication et la commercialisation des médicaments a perdu 60 % de son chiffre d’affaires réalisé dans le marché public. Son résultat net a chuté de 12,32 %, passant de 49,91 millions de dirhams en 2005 à 43,75 millions de dirhams en 2005. Pour la même période de comparaison, le chiffre d’affaires est resté le même : 526 millions de dirhams. L’annonce de ces résultats financiers annuels a été faite par Omar Tazi, président-directeur général de Sothema, le jeudi 26 avril, à la Bourse de Casablanca. «Malgré une conjoncture difficile caractérisée par une concurrence des génériques sur les marchés publics ainsi que les grèves des médecins et pharmaciens, Sothema a conservé sa sixième place dans le classement de la profession. La baisse du chiffre d’affaires réalisé sur le marché public a été compensée par une croissance importante sur le marché privé de 10 % et sur le marché de l’exportation de 24 %», explique-t-on.
Pour renouer avec les bénéfices, le management de Sothema mise donc sur une nouvelle usine pour une production destinée à l’exportation. D’un montant global de 270 millions de dirhams, ce projet consiste en la construction d’une unité stérile sur une surface couverte de 10.900 m2 dont trois ateliers de production dédiés à la fabrication de la seringue auto-injectable.
«Ce projet d’investissement vise à consolider les parts de marché de l’activité Export et Façonnage de Sothema. Il permettra ainsi d’augmenter son chiffre d’affaires pour atteindre la barre d’un milliard de dirhams à l’horizon 2010», annonce-t-on chez cette entreprise. L’on explique cette tendance vers l’exportation par l’attrait du marché mondial. «Le marché international des produits injectables est très attrayant. Sothema reçoit de nombreuses demandes de façonnage, mais n’arrive pas à les honorer faute de capacité de production d’où le besoin d’une usine imposante complètement dédiée aux injectables», selon la même source. En fait, cette activité permet de dégager une forte valeur ajoutée. La seringue pré-remplie, avec son mode d’emploi sécurisé, est de plus en plus préconisée dans les traitements d’urgence.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *