Souss-Massa : Les pistes pour relancer les affaires à l’ordre du jour

Souss-Massa : Les pistes pour relancer les affaires à l’ordre du jour

La ville d’Agadir abritera le 19 février prochain la Rencontre économique en présence d’un parterre d’hommes d’affaires marocains et français et qui sera un lieu de rencontre efficace, dynamique et riche en contenu avec une approche gagnant-gagnant.

Organisée par la Région du Souss-Massa, le Centre régional d’investissement Souss-Massa, la Chambre de commerce, d’industrie et de services d’Agadir, en partenariat avec le consulat général de France à Agadir, l’ambassade de France et la Chambre française de commerce et d’industrie du Maroc (CFCIM), la Rencontre économique mettra en avant les atouts de la région dans les secteurs du tourisme, l’agriculture et l’agro-industrie, la transition énergétique, l’industrie navale, l’industrie et le commerce, l’environnement, l’artisanat, le transport et l’aménagement du territoire.

Cet événement axé sur le partenariat, l’investissement et les échanges commerciaux permettra aux participants d’évaluer les nouvelles opportunités d’affaires que recèle la région du Souss-Massa, offrira un espace de rencontre entre les principaux opérateurs économiques de la région et identifiera les chantiers prioritaires du Plan de développement régional (PDR) et de la déclinaison régionale du Plan d’accélération industrielle (PAI).

Au programme de cette rencontre, la présentation de l’offre territoriale de la région et les témoignages de plusieurs entreprises françaises qui ont fait le choix de s’installer dans le Souss-Massa.

Dotée d’un fort potentiel de développement, la région du Souss-Massa présentera 25 projets prioritaires qui découlent de l’ambitieux PDR et de la déclinaison régionale du PAI.  En effet, le PDR du Souss-Massa réalisé par le cabinet d’études international McKinsey et mis en œuvre par le conseil régional, se base sur une approche participative qui a touché l’ensemble des parties prenantes tels les représentants des collectivités territoriales, les services extérieurs, la société civile ainsi que le secteur privé. Les principaux axes de ce PDR s’articulent essentiellement autour du développement social et humain à travers la réintégration des zones marginalisées, la diminution des gaps sociaux entre les diverses collectivités territoriales et également le développement économique à travers la revitalisation des secteurs vitaux (tourisme, agriculture et pêche) tout en encourageant la création de nouveaux secteurs de développement (offshoring, industrie, énergies renouvelables).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *