Tanger : Focus sur le rôle des zones industrielles et franches

Tanger : Focus sur le rôle des zones industrielles et franches

Le Maroc et les Emirats Arabes Unis ont réussi dans ce domaine

Grâce à ses services de proximité et une infrastructure de base de standing international, les zones franches et industrielles constituent un moyen important pour le développement économique et social visant à attirer les investissements nationaux et étrangers, promouvoir la technologie et augmenter les exportations. C’est ce qu’a affirmé le directeur général de l’Organisation arabe pour le développement industriel et des mines (OADIM) lors de la séance d’ouverture du forum autour du «Rôle des zones industrielles et des zones franches dans l’attraction de l’investissement industriel et le développement des exportations» tenue, lundi 23 octobre, à Tanger. «Le choix de Tanger pour accueillir ce forum n’est pas le fruit du hasard, mais il est dû au fait que la ville dispose de plusieurs zones franches et industrielles qui constituent un pilier fondamental pour soutenir l’économie marocaine et le fait également d’avoir le port Tanger Med qui compte parmi les plus grands ports mondiaux», a-t-il souligné.

Organisée par l’OADIM, cette manifestation de trois jours s’est tenue sous l’égide du ministère de l’industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique et en partenariat avec la Chambre de commerce, d’industrie et des services (CCIS ) de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, le Centre islamique pour le développement du commerce, l’Agence marocaine de développement des investissements et MedZ (Moroccan economic development zones). Parmi ses objectifs principaux, celui d’examiner l’état actuel et les perspectives des zones industrielles et franches dans les pays arabes, d’appuyer leur rôle dans l’observation de nouvelles tendances des marchés mondiaux, source permanente de nouvelles idées et de technologies avancées, de définir ses politiques et ses avantages et d’améliorer leur importance dans la réalisation du développement durable et promouvoir la transition vers une économie verte. «Les rencontres et débats programmés lors de ce forum visaient à répondre à nombre de questions et à présenter une série d’approches dans le but de tracer les caractéristiques fondamentales d’une industrie réussie et des zones industrielles et franches capables de se comparer aux autres zones homologues dans le monde», a souligné le président de la CCIS de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Omar Moro.

Celui-ci a rappelé que le Maroc a pu se baser sur son potentiel d’infrastructures avec au premier plan les zones industrielles et franches, mais aussi sur sa position géographique. Il est à noter que le Maroc et les Emirats Arabes Unis demeurent parmi les pays arabes ayant fait preuve de réussite dans le domaine des zones industrielles et franches.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *