Tanger Med II : Le port du futur d’APM Terminals

Tanger Med II : Le port du futur d’APM Terminals

Le terminal Tanger Med II verra sa capacité triplée et sera le premier terminal en Afrique complètement électrique automatisé avec un impact environnemental réduit.

Le futur port Tanger Med II sera doté d’un terminal automatisé. L’annonce a été faite par Dennis Lenthe Olesen, DG d’APM Terminals, au cours d’une présentation à la COP22 vendredi dernier. Un modèle entièrement inspiré du terminal de Maasvlakte 2 à Rotterdam, considéré comme le terminal le plus avancé technologiquement à ce jour. Le port de Tanger Med est le deuxième port qui utilise cette technologie après le port de Rotterdam connu pour sa neutralité en carbone. Selon le DG d’APM, le coût de cet investissement atteint 700 millions d’euros. Le terminal Tanger Med II verra sa capacité triplée et sera le premier terminal en Afrique complètement électrique automatisé avec un impact environnemental réduit. La construction du terminal va démarrer en janvier 2019 dans le cadre de la concession établie avec Tanger Med. Par ailleurs, la société a collaboré dans la réalisation de Tanger Med I. Tanger Med II s’inscrit avec cette démarche dans la lutte contre les changements climatiques tout en réduisant les GES. Dennis Lenthe Olsen souligne que «toutes les lumières du port seront en LUD. On va intégrer l’énergie solaire dans les bâtiments afin de diminuer la consommation. Notre savoir-faire se base sur la diminution de l’impact sur l’environnement». Dans ce cadre, l’opérateur mondial a participé à un side-event organisé par l’AMDL en partenariat avec la CGEM. Il a partagé sa vision des ports à la COP22 sous le thème «Quelles initiatives pour faire du green logistics un réel levier du développement durable». L’expansion des échanges mondiaux accompagnée du développement du secteur portuaire multiplie les opportunités pour agir dans le sens d’une énergie propre.

Augmenter la productivité

«Aujourd’hui, plus de 80% des porte-conteneurs en circulation disposent d’une capacité de plus de 10.000 EVP. Un contexte qui oblige l’industrie du transbordement à accroître toujours plus sa productivité tout en limitant l’impact de son activité sur l’environnement», déclare-t-on auprès d’APM Terminals MedPort. La société a également confirmé la commande de 12 portiques Shipto-Shore télécommandés et de 32 portiques automatisés sur rails (ARMG) afin d’équiper la nouvelle plate-forme APM Terminals MedPort Tanger. Le terminal du port disposera d’un quai atteignant 2.000 mètres et étendra la capacité de transit annuelle totale du port Tanger Med de plus de 9 millions EVP. L’installation viendra compléter APM Terminals Tangier qui a traité 1,7 million EVP en 2015. L’offre combinée des deux terminaux promet de donner un avantage concurrentiel aux compagnies maritimes et aux opérateurs logistiques mondiaux. «Notre but est d’utiliser une technologie éprouvée pour proposer un très haut standard de productivité à nos clients, sur l’une des voies commerciales les plus stratégiques du monde, le détroit de Gibraltar», selon la même source.

Leila Ouchagour

(Journaliste stagiaire)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *