Tourisme : Coopération entre le Maroc et la Turquie

«Nous voulons exporter nos touristes. Chaque touriste n’est en fin de compte qu’un ambassadeur de son pays. Il a le devoir de faire connaître sa nation en transmettant ses valeurs et principes. Ces dernières années, nous avons fait un travail de communication auprès de nos citoyens pour les inciter à voyager le plus souvent. Nous essayons de changer la mentalité des Turcs en leur expliquant que le voyage n’est pas un luxe, mais un besoin ». Ces propos sont ceux de Riza T.Epikmen, vice-président du Tursab, Association des agences de voyages turques lors de l’ouverture du workshop organisé, lundi 18 septembre, à Istanbul par l’AVC (Association des agences de voyages de Casablanca).  
La Turquie a toujours été perçue comme un pays qui attire une vingtaine de millions de touristes étrangers dans le monde, mais dont les habitants ne voyagent pas beaucoup. Cette déclaration du vice-président du Tursab témoigne de l’intérêt que portent actuellement les autorités turques au développement du nombre de leurs touristes voyageant à l’étranger. Doté d’une forte croissance économique qui a atteint entre le premier semestre de 2002 et de 2004 un pourcentage de 7,1%,  le pays d’Atatürk est devenu donc une importante niche touristique. C’est en tenant compte de ces considérations que l’AVC a tenu à réunir les professionnels marocains et leurs homologues turcs autour d’un workshop visant à renforcer les partenariats entre les deux parties.
«Les agences de voyages marocaines sont là pour vendre le Maroc. Nous voulons faire découvrir aux touristes turcs Casablanca et les autres villes du Royaume comme Fès ou encore Marrakech. Nous sommes aussi venus pour acheter également les produits turcs. Nous visons ainsi le in-coming et le out-coming. En résumé, le but de cet atelier est de développer les liens entre les agences marocaines et tour-opérateurs turcs», a expliqué Othman Cherif Alami, président de l’AVC.  Il a aussi exprimé son souhait de voir cet évènement devenir un rendez-vous annuel pour promouvoir la coopération  touristique entre les deux pays.
Les relations maroco – turques ont toujours été excellentes sur le plan politique, comme l’a souligné l’ambassadeur du Maroc en Turquie, Abdellah Zagour. Cela devra faciliter la tâche des opérateurs marocains, a-t-il ajouté, en affirmant que le peuple turc est tout comme le peuple marocain accueillant et chaleureux.
Radouane Rerhaye, conseiller du directeur général de l’Office national marocain du tourisme (ONMT) a pour sa part déclaré que l’office souhaite conquérir d’autres marchés. Des marchés émergeants comme la Turquie, a-t-il précisé ajoutant que pour l’instant les réalisations sont encore timides et qu’il faut développer davantage les partenariats.
«L’important, c’est de faire des affaires ; mais de bonnes affaires », a résumé Ba_aran Ulusoy, président du Tursab. «Il faut fixer le bon prix, assurer la qualité du service tout en faisant des bénéfices», a-t-il conclu.

DNES à Istanbul

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *