Tourisme : Hausse de 7% des arrivées à Marrakech

Tourisme : Hausse de 7% des arrivées à Marrakech

Marrakech, la perle du sud, a été sujette à d’importantes turbulences cette année. La crise économique mondiale ainsi que l’attentat d’Argana ont eu des conséquences considérables menaçant la stabilité économique de la ville ocre. Malgré ces conjonctures, Marrakech résiste aux vents et marées et s’affiche en tant que destination phare du tourisme national. En marge d’une réunion consacrée à la rentrée touristique prévue pour fin septembre, le conseil régional du tourisme de Marrakech ( CRT) a mis le point sur les chiffres clés qui ont marqué les sept premiers mois de l’année 2011. À fin juillet 2011, le nombre des arrivées recensées au niveau de Marrakech a atteint les 931.700 personnes, soit une évolution de 7% au niveau des établissements classés et 4 % au niveau de l’aéroport Marrakech Menara (2.020.000 passagers). Toutefois le nombre des nuitées a connu pour la même période un fléchissement de 5% pour atteindre un volume 3.042.623 nuitées. Par conséquent, le taux d’occupation recule de 3 points pour s’établir à 47%. Une décélération qui intervient en dépit des efforts consentis par les hôteliers au niveau des prix, indique le CRT de Marrakech. Compte tenu de ce bilan mitigé, le devenir touristique de Marrakech se veut prospère. La ville draine, plus que jamais, les investisseurs dans le secteur de l’hôtellerie et des loisirs promettant ainsi une extension de sa capacité d’accueil. Tout un chantier touristique est en cours d’élaboration mettant en relief des unités hôtelières variant du moyen au haut standing. À fin 2011, Marrakech célébrera l’ouverture de 30 établissements touristiques. Selon le CRT de Marrakech, «les établissements de première catégorie attendus sont une Unité de luxe, 4 de 5 étoiles, 3 de 4 étoiles, 6 de 3 étoiles, une résidence, un village de vacances touristique, deux résidences touristiques et une maison d’hôtes ainsi que 11 maisons d’hôtes de petites capacités». Et de poursuivre que «pour 2012, sont attendus 9 hôtels de 4 étoiles et 2 de 5 étoiles, ainsi que 13 maisons d’hôtes dans la médina et ses environs. Les nouveaux hôtels en chantier sont situés majoritairement dans la ville même de Marrakech». En vue de promouvoir le rôle de Marrakech en tant que locomotive du tourisme national, le CRT de Marrakech travaille de concert pour finaliser un certains nombre d’actions programmées pour les quatre prochains mois de l’année 2011. Ainsi, le CRT souligne dans son communiqué que l’arrière saison touristique sera marquée par le lancement de la réalisation de nouveaux outils de communication en différentes langues en privilégiant les nouvelles technologies en l’occurrence les plaquettes thématiques, brochures, dépliants et autres. De même, Marrakech sera présente aux 13 salons professionnels et manifestations touristiques à l’étranger, et soutiendra également, durant la saison 2011-2012, près de 28 événements et festivals à caractère touristique, culturel, artistique et sportif.


Les défis à relever

• Marrakech aura besoin de capter une nouvelle clientèle pour rentabiliser ses nouvelles unités qui correspondent chaque année à une capacité additionnelle de 3000 à 5000 lits par an offrant ainsi de nouvelles opportunités d’emplois pour des milliers de jeunes.
• Le CRT soutient la mise en place d’une stratégie publi-promotionnelle efficace et cohérente dont les lignes directrices figurent sur le Plan marketing opérationnel de Marrakech.
• Une desserte aérienne suffisante en quantité et en qualité et en parfaite adéquation avec la capacité hôtelière demeurera très probablement le grand défit des 10 prochaines années.
• Marrakech doit également développer d’autres connexions de point à point au départ des régions à fort potentiel touristique notamment en France, en Grande Bretagne, en Allemagne et en Italie. L’objectif à l’horizon 2020 est d’arriver à 160 rotations additionnelles / semaine pour Marrakech.
• L’augmentation des capacités d’accueil constitue un facteur d’attractivité de nouvelles compétences en matière d’hébergement, de restauration, de services et de loisirs.
• L’amélioration du transport et de la circulation en ville, la réhabilitation et la thermalisation des espaces verts, la mise en place d’une signalétique en plusieurs langues, la restauration et l’amélioration des conditions d’accueil et de visite au sein des monuments historiques, la mise en place de kiosques d’informations touristiques en ville sont considérés comme des objectifs prioritaires de nature à contribuer à l’amélioration de la qualité de séjour des visiteurs.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *