Tourisme : La course à la présidence de la FNT est lancée

Tourisme : La course à la présidence de la FNT est lancée

Quand le savoir s’allie au savoir-faire, la technicité à l’expérience du terrain, l’on pourra certainement s’attendre à une véritable rupture dans la gestion des affaires du tourisme. «Nous sommes ici pour inverser la tendance et opérer une rupture», affirme d’emblée Othman Cherif Alami lors d’une conférence de presse organisée, mardi 10 octobre, pour la présentation de sa candidature à la présidence de la FNT. Et le tandem candidat à la présidence de la Fédération nationale du tourisme, récemment sortie du giron de la CGEM tire sa force de cette alliance.
Othman Cherif Alami, homme de terrain fait partie de la première promotion de l’ISITT de Tanger et accumule plus de 20 ans d’expérience dans les métiers du voyage touristique, d’hôtellerie, du transport touristique, de la restauration ou encore de la formation touristique. Après une expérience probante à la tête de l’Association régionale des agences de voyages de Casablanca (AVC), dont il a assumé la présidence trois fois et la FNAVM dont il a été président durant deux mandants, il est aujourd’hui en lice pour la présidence de la FNT avec une autre personnalité non moins connue au secteur, Ali Ghannam au poste de vice-président général. L’actuel directeur du développement touristique au Consortium maroco-koweitien du développement (CMKD), docteur en économie et expert en gestion bancaire et hôtelière qui fut membre du comité ad hoc qui a piloté l’opération d’externalisation promet de mettre à contribution son savoir au service de la fédération dans sa nouvelle mouture. En somme, «Othman Cherif Alami et Ali Ghannam constituent un duo professionnel de taille capable de redonner du sang neuf à la FNT, dont la devise est, à juste titre : agir ensemble pour une nouvelle FNT», soutient-on auprès du milieu professionnel. Les deux se disent motivés par le sens du travail, de l’intérêt commun et de l’innovation. Le « duo » mène une véritable campagne présidentielle, et cela depuis plus de 45 jours. Une campagne de communication tous azimuts et un périple qui l’a mené dans différentes régions, à Marrakech, Agadir, Rabat, Tanger et Béni Mellal notamment, pour aller à la rencontre des professionnels dans leurs régions, sonder leurs besoins et s’enquérir de leurs attentes. Les deux candidats ne manquent pas non plus de leur faire part de leur objectif et tracer les grandes lignes de leur programme. Programme qui, affirme M Ghannam, «s’articule autour de trois axes stratégiques». Le duo-candidat veut ainsi faire de la FNT dans les trois années à venir «l’interlocuteur et l’acteur stratégique de l’ensemble du secteur auprès des pouvoirs publics et de l’ensemble des décideurs», affirme-t-il. Le deuxième axe consiste à accompagner la vision 2010 et celle de 2020 alors que sur un troisième volet, les deux candidats s’engagent pour que la FNT puisse «fournir de véritables services aux adhérents».
Pour cela, les deux candidats veulent s’offrir les moyens humains et matériels qu’il faut. Ils tablent sur un budget annuel de 4 à 5 millions DH. Les deux candidats s’attendent déjà à quelque 250 membres fondateurs lors de la prochaine assemblée générale constitutive qui aura lieu le 16 octobre et l’assemblée générale élective qui se tiendra le 29 du même mois. «Nous allons mettre l’accent sur une mobilisation pour l’adhésion à la FNT. L’objectif étant de réunir un budget consistant pour pouvoir travailler», affirme M. Cherif Alami. Ceci devrait permettre aux futurs dirigeants de contracter les compétences nécessaires. «Nous avons déjà engagé des contacts avec des experts pour renforcer l’équipe et lui donner des ressources compétentes à même de lui permettre de travailler dans les meilleures conditions», confie M. Cherif Alami. Le duo, les seuls candidats à s’être manifestés pour le moment, penchent en outre pour une approche participative.Il a déjà décidé de coopter, comme nous le permettent les statuts de la nouvelle fédération, les 9 présidents des Conseils régionaux du tourisme au sein de son futur Conseil d’administration. Ali Ghannam et Othman Cherif Alami, férus des sports collectifs, le premier ayant été champion national de basket et dirige actuellement un club national et le second un inconditionnel du volley-ball, ont misé sur le travail en équipe. Ainsi, le travail en commission sera au centre de l’action de la nouvelle équipe.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *