Tourisme spirituel : Des Omra de luxe à 100.000 Dh

La phase aller de l’Omra Ramadan 2007, du 5 septembre au 2 octobre prochain, bat son plein. Malgré les nombreuses escroqueries qui ont entaché cette opération, laissant, abandonnés sur le tarmac, des centaines de pèlerins, l’Omra de l’année1428 de l’Hégire a permis à des Marocaines et à des Marocains de passer le mois sacré dans les Lieux Saints de l’Islam. L’entrée de gamme du package Omra est de 13.000 dirhams. Pour satisfaire une clientèle particulièrement exigeante,  certaines agences de voyages proposent des formules luxueuses. Pour avoir une belle vue sur la Kaaba, séjourner dans un palace somptueux et être à quelques pas seulement des Lieux Saints, certains n’hésitent pas à mettre le paquet pour ces quelques jours de spiritualité. «Les prix oscillent entre 13.000 dirhams et peuvent atteindre jusqu’à 100.000 dirhams. Les gens qui optent pour cette dernière formule sont peu nombreux, mais ils existent. Généralement, la moyenne des prix est de 40. 000 pour notre clientèle», explique Mehdi Rouissi de Transatours. Cette agence de voyages a servi à elle seule plus de 1150 pèlerins cette année à travers différentes villes du Royaume. Annuellement, ce sont des milliers de Marocains qui accomplissent ce rite de la religion musulmane.
Pour répondre à une demande de plus en plus croissante, la Royal Air Maroc a décidé d’augmenter la fréquence de ses vols à destination de l’Arabie Saoudite.  Pour être plus proche de ses clients, la compagnie aérienne nationale opère au départ des aéroports de Casablanca, Agadir, Fès, Oujda, Marrakech, Tanger et Rabat. «Cette année, la Royal Air Maroc a mis en place une importante offre supplémentaire de capacité avec une augmentation  de 27% par rapport à l’opération de l’année précédente», annonce-t-on à la RAM. En fait, le nombre de vols dédiés à cette opération est passé à 115 vols au lieu de 86 vols programmés en 2006, soit 29 vols supplémentaires.
Le marché de l’Omra attise également l’appétit des compagnies aériennes saoudiennes et émiraties. «En fait, ces compagnies offrent des billets moins chers. Mais, elles font généralement des escales de plusieurs heures dans des pays arabes», souligne un responsable d’une agence de voyages. Face à une clientèle de plus en plus pointilleuse et une forte concurrence, la RAM a procédé à une mise à niveau de ses services.
«Nous avons pris les dispositions nécessaires pour assurer l’accueil, l’assistance et le transport des pèlerins dans de meilleures conditions de confort», précise un responsable de la compagnie nationale. Ces dispositions s’articulent autour de quatre axes.
Il y a le renforcement des équipes de l’exploitation au niveau des escales marocaines et celle de Jeddah. En second lieu, il y a l’amélioration de la qualité de service par la mise en place de la possibilité de réservation des sièges à l’avance sur les vols au départ du Maroc, et par un traitement spécial des groupes. Le troisième axe concerne l’amélioration des prestations hôtelières à bord, bien adaptées aux coutumes et traditions marocaines  de ce mois sacré, qui seront identiques sur les vols réguliers et supplémentaires. Le dernier axe est relatif à l’ouverture de comptoirs d’enregistrement supplémentaires pour plus de fluidité.
Le dernier vol vers La Mecque est programmé pour mardi prochain, clôturant ainsi la phase départ.
Pour la phase retour de l’Omra, elle débutera le 11 octobre et prendre fin le 26 du même mois.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *